Ledjely.com
Accueil » FÊTE EN PÉRIODE DE CORONAVIRUS : des citoyens expliquent comment ils comptent célébrer la fin du Ramadan
A la une Actualités Coronavirus Religion Societé

FÊTE EN PÉRIODE DE CORONAVIRUS : des citoyens expliquent comment ils comptent célébrer la fin du Ramadan

C’est une fête de Ramadan exceptionnelle que les musulmans s’apprêtent à célébrer ce dimanche en Guinée. Si la nourriture sera au rendez-vous dès le début de la matinée, après un mois de jeûne, l’Aïd el-Fitr sera célébré dans la sobriété cette année. En effet, en application des mesures prises dans le cadre de la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus dans le pays, les mouvements seront très limités. Et les citoyens en sont conscients. Quelques citoyens de Conakry ont accepté de partager avec Ledjely.com ce qu’ils prévoient de faire pour l’occasion…

Fatoumata Traoré, la vingtaine, ne compte pas sortir le jour de la fête « parce que je vais commencer à rembourser les jours que je n’ai pas jeûné dès le lendemain, au risque de faire du n’importe quoi entre temps », explique la jeune femme. Diariou Diallo, elle, ne prévoit pas de passer la journée à la maison. Elle entend rendre visite à une tante qui habite non loin de chez elle. « Après la cuisson, je compte profiter de la journée pour visiter ma tante qui se trouve non loin du quartier pour ne pas être confrontée à un problème de circulation. Cela me permettra non seulement de me changer les idées, mais aussi d’avoir des nouvelles de ma famille », souligne-t-elle.

Dans le contexte actuel, marqué par la crise sanitaire du coronavirus, il n’est pratiquement pas possible de planifier quoique ce soit pour cette fête. « Avec le couvre-feu, on ne peut pas envisager d’aller en boîte (tous les lieux de loisirs sont fermés depuis l’instauration de l’état d’urgence en Guinée le 26 mars dernier, ndlr) ; et même pour la journée, on attend de savoir si la circulation ne sera pas bloquée par les autorités pour voir avec les amis si on peut prévoir quelque chose », indique Sarah Bah, étudiant.

Quant à Mohamed Condé, il estime que les citoyens doivent profiter de la situation particulière dans laquelle la fête a lieu pour se rapprocher davantage de la famille. « Avec le travail, on a tendance à se consacrer moins à la famille. Donc, je pense que si chacun reste chez soi, cela permettra de profiter au maximum avec sa famille. Et c’est ce que je compte faire », annonce le père de famille.

Certes les sorties seront très réduites, mais pour les mères de famille, il y a toujours quelque chose à faire à l’occasion des fêtes. « Comme d’habitude, je compte préparer du riz au gras pour la journée et un autre plat dans la soirée afin que tout le monde mange à sa faim. C’est cela aussi la fête », explique avec humour Mariam Diallo, mère de famille. Sa voisine Maimouna a déjà acheté de nouveaux habits pour ses enfants qui, « même s’ils ne sortent pas, peuvent se sentir mal à l’aise en voyant leurs camarades avec de nouveaux vêtements. C’est pourquoi je me suis assurée de leur trouver tous quelque chose », explique-t-elle.

Par ailleurs, la police routière a mis en garde les citoyens contre tout regroupement sur la voie publique à l’occasion de la fête de l’Aïd el-Fitr qui marque la fin du mois sacré du Ramadan. Elle a annoncé des sanctions pour les contrevenants.

Hawa Bah

Articles Similaires

PONT 8 NOVEMBRE : des militaires demandent à certains passants de payer de l’argent

LEDJELY.COM

Labé touchée par une crise de sel suite à la fermeture des frontières

LEDJELY.COM

Tierno Monénembo : « Je ne reculerai pas »

LEDJELY.COM

MARCHÉ SANOYAH-KM36 : une odeur de poissons pourris provenant de camions frigorifiques étouffe les riverains

LEDJELY.COM

KANKAN : ces enfants qui cherchent eux-mêmes leurs fournitures scolaires…

LEDJELY.COM

MENA : une campagne de sensibilisation pour le retour massif des élèves à l’école

LEDJELY.COM
Chargement....