Ledjely.com
Accueil » N’ZÉRÉKORÉ : la fête de Ramadan célébrée dans une ambiance morose
A la une Actualités Guinée Forestière Religion

N’ZÉRÉKORÉ : la fête de Ramadan célébrée dans une ambiance morose

A l’instar de leurs coreligionnaires, les fidèles musulmans de N’zérékoré ont célébré ce dimanche 24 mai 2020 la fête de l’Aïd el-Fitr qui marque la fin du mois de Ramadan. Mais les grands rassemblements étant interdits en Guinée suite à l’instauration de l’état d’urgence pour lutter contre la propagation de la COVID-19, c’est dans une ambiance morose que la fête s’est déroulée. Sans prière collective. Les fidèles ont prié à leurs domiciles respectifs avec leurs familles.

« Il n’y a pas de déplacement, on appelle nos parents pour leur souhaiter bonne fête », a ajouté Thierno Madiou Diallo, interrogé par le correspondant du Djely dans la région de N’Zérékoré.

Du côté des responsables religieux de la capitale de la Guinée forestière, l’heure n’est pas à l’idée de réclamer la réouverture des lieux de culte tant que la situation sanitaire n’est pas sous contrôle. « Certes on a passé ce moment de pénitence dans une situation très difficile car les fidèles musulmans ont effectué les prières à la maison pour éviter d’outrepasser les mesures sanitaires imposées par les autorités, mais aujourd’hui, avec les proportions inquiétantes que notre pays connaît avec la COVID-19, il n’est pas question de parler de la réouverture des lieux de culte. Sinon cela risquerait d’aggraver la situation. Nous demandons aux musulmans de continuer à prier à la maison. La santé avant tout », a indiqué Elhadj Aboubacar Ahmed Diallo, le grand imam de la mosquée de Gonia et membre de la ligue islamique préfectorale de N’zérékoré.

Par ailleurs, le religieux a saisi l’occasion pour inviter les fidèles musulmans à éviter les déplacements à l’occasion de cette fête (aujourd’hui et les jours suivants). « Vue la situation que le pays traverse, je demande aux musulmans d’éviter les déplacements. On a l’habitude de le faire, mais cette fois-ci on peut à partir de nos téléphones appeler nos parents pour leur souhaiter bonne fête ; pour éviter la propagation du coronavirus. Il ne faut pas laisser les enfants aussi sortir des maisons », a-t-il conseillé.

Niouma Lazare Kamano, N’zérékoré pour Ledjely.com

Articles Similaires

CONGO-BRAZZAVILLE : vers un nouveau mandat pour Sassou Nguesso

LEDJELY.COM

KABINET KOMARA : « Il est impératif de mettre fin aux actes de destruction du tissu social »

LEDJELY.COM

GOUVERNEMENT/EPISODE #3 : quatre autres ministres confirmés par Alpha Condé

LEDJELY.COM

KANKAN : les encadreurs des écoles en zone rurale exigent le paiement de leurs primes d’incitation

LEDJELY.COM

N’ZÉRÉKORÉ : l’intronisation de deux patriarches fait couler beaucoup de salive

LEDJELY.COM

DJIBOUTI : la stratégie chinoise de la dépendance et de l’influence

LEDJELY.COM
Chargement....