Ledjely.com
Accueil » CENI : le nouveau président se fixe deux objectifs
A la une Actualités Politique

CENI : le nouveau président se fixe deux objectifs

Comme nous vous le disions précédemment, la CENI a élu ce mardi 16 mai 2020, son nouveau président. Et le choix s’est porté sur Kabinet Cissé, qui jusqu’ici assumait l’intérim de Me Amadou Salifou Kébé, décédé le 17 avril dernier, des suites de la Covid-19. Dans ses premiers propos à l’issue d’une élection organisée à l’abri des médias, le nouveau président de l’institution qui témoigne de sa reconnaissance à l’endroit aussi bien de ses camarades commissaires que de la Société civile dont il est l’émanation, a fait part de deux chantiers qui lui tiennent à cœur. Tout au moins à court terme. Il s’agit de la restauration du climat de confiance au sein de l’institution électorale et entre elle et ses partenaires dont les partis politiques. Puis, selon Kabinet Cissé, il y a le chantier des élections présidentielles de la fin d’année qu’il s’engage à organiser dans les « meilleures conditions ».

Le nouveau président de l’organe de gestion des élections (OGE) était ce matin d’un ton des plus conciliants. S’il se définit plus comme un « homme d’action » qu’un « homme de discours », il assure ses collègues commissaires qu’il travaillera de manière collaborative avec chacun d’entre eux. Tout devant reposer, dit-il, sur la primauté de la loi. « Je leur promets que je serai à l’écoute de tous sans exception et je vais toujours me référer à la loi comme cela m’a été proposé et conseillé. La loi va être notre boussole, mais aussi le serment que nous avons aussi pris devant la cour constitutionnelle. Je voulais demander à chacun de nous, de respecter ce serment devant le peuple de Guinée », a-t-il souligné.

Abordant ensuite les tout prochains chantiers de son institution, Kabinet Cissé qui n’ignore pas le contexte de défiance dans lequel il prend la tête de la CENI, identifie en tout premier lieu la restauration de la confiance au sein et en dehors de l’organe de gestion des élections. « Je voudrais dire à mes collègues et au peuple de Guinée que nous avons beaucoup de chantiers, mais deux sont prioritaires. Le premier c’est de réconcilier la CENI avec elle même et avec le peuple de Guinée et avec tous les acteurs du processus électoral. Je veux parler des partis politiques, la société civile, les médias », assure-t-il tout d’abord.

Puis, selon lui, il y a bien sûr les élections présidentielles de la fin d’année. « Le deuxième chantier, c’est l’organisation des élections présidentielles dans les meilleures conditions. Et à cet effet, l’expertise et le patriotisme devraient guider tous les commissaires collègues pour que nous puissions réussir cette mission car cette mission est à la fois très haute et délicate », admet-il lui-même.

Et à ceux qui se mettraient en douter, il a ce dernier message : « soyez rassurés que je mesure l’importance mais aussi l’ampleur de cette fonction de président de la CENI ».

Sera-ce suffisant ? Attendons de voir

Ledjely.com

Articles Similaires

Finalement, Emmanuel Macron félicite Alpha Condé pour sa réélection

LEDJELY.COM

Grâce à la Fondation Colgate International, des savons ont été distribués aux personnes vulnérables

LEDJELY.COM

Boké, une ville qui étouffe sous la poussière !

LEDJELY.COM

FONIKE MENGUE : un Collectif d’ONG demande la libération immédiate de l’activiste

LEDJELY.COM

ÉTHIOPIE : la situation incertaine et précaire à Mekele laisse toujours planer l’inquiétude

LEDJELY.COM

Pour comprendre le mal et panser notre pays, le dialogue entre Guinéens est impératif

LEDJELY.COM
Chargement....