Ledjely.com
Accueil » N’ZÉRÉKORÉ : le torchon brûle entre le coordinateur régional et deux secrétaires généraux de sections
A la une Actualités Guinée Forestière Politique

N’ZÉRÉKORÉ : le torchon brûle entre le coordinateur régional et deux secrétaires généraux de sections

Depuis un certain temps, le bureau régional du RPG/Arc-en-ciel de N’zérékoré est secoué par une crise interne. En effet, le torchon brûle entre le coordinateur régional du parti au pouvoir et deux secrétaires généraux de sections, suspendus pour « faute lourde« . Ces derniers menacent de se venger s’ils ne sont « pas rétablis dans leurs droits« .

Rencontré par le correspondant du Djely dans la région, l’un des responsables de sections destitués revient sur les raisons de leur destitution. « Je suis à ce poste depuis plus d’un an. J’ai été élu par la base. Après mon élection, j’ai demandé aux autres secrétaires généraux de faire des contributions pour des travaux d’extension du hangar de notre siège. L’idée n’a pas été soutenue. Quelque temps après, l’honorable Sory Haba qui voulait encore être député est venu me voir pour demander mon soutien à sa candidature. Je lui ai dit non et de donner cette fois-ci la chance à la jeunesse. Pour me convaincre, il est venu avec 7 millions pour me remettre au nom des secrétaires généraux du parti. Je lui ai dit et si on utilisait ce montant pour l’extension du siège du parti. Il n’a pas trouvé d’objection, mais il m’a dit de le faire sans toutefois dire son nom. Quand on a commencé les travaux, le coordinateur régional, en l’occurrence Monsieur Adama Keita, a ordonné leur arrêt. Et l’argent qu’on a dépensé, il nous l’a restitué. Mais il a pris l’initiative de suspendre un des secrétaires et moi en nous accusant d’avoir commis des fautes lourdes », a expliqué Abdoulaye Condé, le secrétaire général de la section RPG/Arc-en-ciel du quartier Horoya.

Poursuivant sa communication, il a indiqué que des démarches avaient été entreprises pour les rétablir dans leurs droits. « Quand il a pris cette décision, j’ai vu le préfet d’alors Sory Sanoh et le gouverneur sortant pour le ramener à la raison. Mais il n’a pas cédé. J’ai pris l’initiative d’aller rencontrer le Bureau politique national du parti à Conakry. J’ai exposé le problème devant plusieurs ministres. Ceux-ci ont dit que cela ne valait pas la peine. Sur  le champ, il a été ordonné au ministre Lansana Komara et M’Bany Sangaré d’instruire au coordinateur régional du parti à N’zérékoré de lever la sanction contre nous. Depuis lors, il n’y a pas eu de suite. Quand je suis revenu de Conakry, je me suis rendu chez lui en compagnie de certains responsables du parti ici pour qu’il lève notre sanction. Ce qu’il a eu à nous dire, c’est de l’attendre et jusqu’à présent on attend. Mais ça fait près de 8 mois maintenant », a-t-il relaté.

A en croire Abdoulaye Condé, sa sanction est un règlement de comptes voilé. « C’est parce que je m’opposais à certaines décisions du bureau qui honorent pas la vision du RPG/Arc-en-ciel que j’ai été suspendu. D’ailleurs, il a fait savoir que si ce n’est pas le président Alpha Condé qui va lui parler, il n’écoutera personne. On a assez patienté. Si on ne lève pas notre sanction, on va se faire entendre. Parce que ce coordinateur ne respecte pas la hiérarchie », a-t-il a menacé.

Joint au téléphone, Adama Keita, le coordinateur régional du parti présidentiel à N’zérékoré, a indiqué qu’il est souffrant et qu’il ne peut pas se prêter à nos questions.

Niouma Lazare Kamano, N’zérékoré pour Ledjely.com

Articles Similaires

INTERDICTION DES MANIFESTATIONS EN GUINEE : ce qu’en pense le député Aly Kaba, le chef de file du RPG à l’Assemblée nationale

LEDJELY.COM

DES OPPOSANTS PHOTOGRAPHIÉS AVEC LA MENTION ‘COMPLOT’ : « C’est inadmissible », estime le ministre Damantang

LEDJELY.COM

INSÉCURITÉ : une nouvelle attaque armée à Kankan

LEDJELY.COM

LA GUINÉE ET SES DOULEURS POLITIQUES : une triste répétition de l’histoire

LEDJELY.COM

Malgré l’interdiction, l’UFDG et l’ANAD maintiennent leur manifestation du 25 novembre

LEDJELY.COM

DISSOLUTION DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE : « C’est est un faux débat », tranche le député Aly Kaba

LEDJELY.COM
Chargement....