Ledjely.com
Accueil » N’ZÉRÉKORÉ/LIEUX DE LOISIRS : les autorités vont sévir contre la violation des mesures de l’état d’urgence
A la une Actualités Coronavirus Guinée Forestière Societé

N’ZÉRÉKORÉ/LIEUX DE LOISIRS : les autorités vont sévir contre la violation des mesures de l’état d’urgence

Dans la ville de N’zérékoré, certains lieux de loisirs comme les bars, les boîtes de nuit et des hôtels rouvrent de temps à autre, en violations des mesures prises suite à l’instauration de l’état d’urgence en Guinée pour faire face à la propagation du nouveau coronavirus. Les autorités locales entendent désormais faire appliquer à la lettre cette interdiction. C’est dans ce sens qu’une rencontre a eu lieu ce mardi 2 juin au bloc administratif de la préfecture entre le préfet, le maire et certains propriétaires de lieux de loisirs.

Prenant la parole pour la circonstance, le maire de la commune urbaine a regretté l’acte de désobéissance que certains détenteurs d’hôtels, de restaurants et de bars ont fait preuve. « Le jour de la fête de Ramadan, certains parmi vous ont ouvert les dancings, les bars, en foulant au sol les mesures barrières », s’est indigné Moriba Albert Delamou.

Selon lui, ces lieux de loisirs sont des endroits où beaucoup de personnes viennent se rencontrer. Or, « à l’heure qu’il fait, on ne sait pas qui est malade et qui ne l’est pas. Car on n’a pas d’appareillage ici pour dépister les gens », a-t-il ajouté, avant de conclure : « Si les mosquées, les églises et les écoles sont restées fermées, ce ne sont pas les lieux de loisirs qui vont faire exception ».

Présidant la rencontre, le préfet de N’zérékoré n’est pas passé par quatre chemins pour demander la fermeture immédiate de tous ces lieux. « On a tant sensibilisé mais vous continuez à ouvrir les bars, les boîtes de nuit, les restaurants et les piscines. À partir de maintenant, je demande à ce que ces lieux soient fermés, conformément aux mesures de sécurité sanitaires prises le chef de l’État », a ordonné Sâa Yola Tolno.

« Tout contrevenant à cette décision sera interpellé par les services de sécurité et traduit à la justice, parce qu’il y va pour notre santé, notre vie. C’est pourquoi je suis ferme là-dessus », a ajouté le préfet.

Au sortir de la rencontre, DJ Jobel qui détient une boîte de nuit dans la ville s’est engagé à respecter les décisions annoncées par les autorités. « C’est normal que les autorités nous demandent de fermer nos boîtes de nuit, les bars et les hôtels. C’est dans l’intérêt de protéger la population. Il ne sera pas facile pour nous parce que c’est là-bas que nous gagnons de quoi nourrir nos familles, mais il faut respecter les décisions des autorités. Elles ne sont pas contre nous, c’est à cause de cette maladie. Je vais fermer ma boîte de nuit jusqu’au jour où elles vont nous autoriser à rouvrir », a-t-il promis.

Niouma Lazare Kamano, N’zérékoré pour Ledjely.com 

Articles Similaires

BLOC LIBÉRAL : Faya Millimono face à une fronde interne !

LEDJELY.COM

Finalement, Emmanuel Macron félicite Alpha Condé pour sa réélection

LEDJELY.COM

Grâce à la Fondation Colgate International, des savons ont été distribués aux personnes vulnérables

LEDJELY.COM

Boké, une ville qui étouffe sous la poussière !

LEDJELY.COM

FONIKE MENGUE : un Collectif d’ONG demande la libération immédiate de l’activiste

LEDJELY.COM

ÉTHIOPIE : la situation incertaine et précaire à Mekele laisse toujours planer l’inquiétude

LEDJELY.COM
Chargement....