Ledjely.com
Accueil » ASSEMBLÉE NATIONALE : des députés dénoncent un prêt douteux de 230 millions d’euros
A la une Actualités Education Finances Politique

ASSEMBLÉE NATIONALE : des députés dénoncent un prêt douteux de 230 millions d’euros

Sur 97 députés présents, 90 votes en faveur du « oui », 4 contre et 3 abstentions, la nouvelle Assemblée nationale issue des élections législatives contestées du 22 mars a majoritairement voté, ce vendredi 5 juin 2020, pour la ratification d’un accord de prêt destiné à la réalisation d’infrastructures scolaires. Ce, pour un montant total de 230 millions d’euros, dont le projet est octroyé à la société PALUMBO Group LTD et à son partenaire financier Trinity Wealth Management. Après le vote, des députés évoquent des soupçons sur la nature du prêt et remettent en cause la crédibilité des sociétés en charge de la mise en œuvre du projet.

Ibrahima Sory Diallo, l’un des députés ayant voté contre, estime que toutes les démarches ainsi que les documents fournis prouvent à suffisance que le prêt opéré au compte des bénéficiaires présentent plusieurs zones d’ombres. « Nous n’avons reçu aucun document technique qui accompagne la faisabilité du projet en question. La société PALUMBO Group LTD qui a la charge de mettre en œuvre le projet évolue dans la construction navale depuis sa création. Elle n’a donc aucune expertise dans le bâtiment. En plus, elle sous-traite avec une autre société qu’on appelle Trinity Wealth Management et la dame qui représente cette société a signé à son propre nom et non à celui de la société. On n’a aussi constaté que cette dame ne signait plus au nom de la société depuis 2019 », dit-il.

Baadiko Bah, un autre député qui a voté contre, ironise lui avant d’aborder la question. « 230 millions d’euros, c’est deux milles quatre cents milliards de francs guinéens. Alors, je pense qu’avec ça, on pourrait avoir des centres de formations avec des portails en or », trôle-t-il.

Plus loin, il fait des révélations sur les entreprises concernées : « Il n’y a aucun détails, aucune étude de faisabilité par rapport à la réalisation du projet. Nous avons découvert que la société Palumbo existe il y a juste deux ans à Londre. Selon la fiche signalétique des autorités britanniques, cette société à moins d’une livresterling de capitaux propre et elle est inscrite comme une société dormante. Elle ne possède que deux employés. Nous soupçonnons que cette société ait été exclusivement créée juste pour les besoins de ce projet. Elle est partenaire à une société du nom de Trinity Wealth Management qui se dit gestionnaire de fortune avec un capital de cinquante milles francs suisses. En plus, ils ont toute la discrétion de dépenser l’argent ; sans aucun contrôle », alerte-t-il.

Ibrahima Kindi BAARY

Articles Similaires

#NABAYAGATE : le Parquet de Conakry ouvre une enquête judiciaire

LEDJELY.COM

PRÉSUMÉS DETOURNEMENTS DE PLUS DE 200 MILLIARDS : la jeunesse du RPG/Arc-en-ciel se désolidarise du gouvernement de Kassory Fofana

LEDJELY.COM

COVID-19 : les planteurs d’anacarde ressentent l’impact de la pandémie sur leur activité

LEDJELY.COM

TENTATIVE D’ARNAQUE : il simule la mort de son fils dans un accident pour tenter d’empocher près de 4 millions de francs guinéens

LEDJELY.COM

PRESUMÉ DÉTOURNEMENT : « Il est impératif que la justice ouvre une enquête sérieuse », exige la PCUD

LEDJELY.COM

ETHIOPIE : des centaines de morts lors d’un massacre au Tigré

LEDJELY.COM
Chargement....