Ledjely.com
Accueil » MOUSSA TIÉGBORO CAMARA : « Les gens du FNDC sont des satans »
A la une Actualités Guinée Forestière Politique Société

MOUSSA TIÉGBORO CAMARA : « Les gens du FNDC sont des satans »

Plus de deux mois après les violences meurtrières du 22 au 23 mars dernier dans la ville de N’zérékoré, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) continue d’être la cible des hauts responsables du pouvoir en place.

Ce jeudi 4 juin 2020 lors d’une rencontre avec les femmes de la capitale de la Guinée forestière, le secrétaire général à la présidence chargé de la lutte contre le grand banditisme et les crimes organisés, s’est attaqué au mouvement anti-troisième mandat.

Le colonel Moussa Tiégboro Camara estime que « les gens du FNDC sont des satans ». Pour lui, « changer une constitution est un droit naturel » avant de poursuivre : « Si tu veux tu votes mais si tu ne veux pas tu restes à la maison ».

S’agissant des auteurs des violences qui ont endeuillé la ville de N’zérékoré lors du double scrutin législatif et référendaire contesté du 22 mars 2020, Moussa Tiégboro Camara n’a pas cherché loin pour désigner ceux qu’il estime être les coupables. « Le FNDC avait menacé avant les élections de les boycotter (…) Ils ont acheté des mercenaires pour tuer nos frères et sœurs. Ils ont manipulé les gens. Et la manipulation continue jusque maintenant. Pas plus qu’une semaine, le FNDC a demandé aux femmes de sortir en rouge pour marcher. Ils continuent à jouer dans l’ombre. Leur souhait, c’est de mettre N’zérékoré à feu et à sang », a-t-il accusé avant d’admettre que « le FNDC n’est pas mort ».

Pour lui, les partisans du mouvement sont comme le coronavirus. « Vous pouvez vivre avec quelqu’un qui a le coronavirus sans le savoir », a comparé celui que le FNDC et certaines organisations de défense des droits humains ont nommément cité comme faisant partie des planificateurs des violences intercommunautaires qui ont fait plus de 30 morts dans la capitale de la région forestière.

Cette sortie de Moussa Tiégboro Camara qui est inculpé dans l’affaire du massacre du 28 septembre 2009 au stade de Conakry ne facilitera pas ses relations avec le FNDC, surtout les partisans du mouvement anti-troisième mandat qui évolue au sein de l’antenne régionale de N’zérékoré.

Niouma Lazare Kamano, N’zérékoré pour Ledjely.com

Articles Similaires

TPI DE MAFANCO : sept ans de prison et une amende de 100 millions de francs guinéens requis contre Ismaël Condé

LEDJELY.COM

GRENADE SUR LA PHOTO LE MONTRANT AVEC UNE ARME : « C’était un chantage ! », assure le concerné

LEDJELY.COM

KANKAN : l’Ivoirien Yapi Yapo condamné à 20 ans de prison

LEDJELY.COM

FIEVRE LASSA EN GUINÉE : le ministre de la Santé fait l’état des lieux à N’Zérékoré

LEDJELY.COM

BOUBACAR DIALLO “GRENADE” : « Alpha Condé est un grand homme… »

LEDJELY.COM

TAOUYAH : le maire de Ratoma dément la « vente » du marché

LEDJELY.COM
Chargement....