Ledjely.com
Accueil » CONAKRY : un ressortissant nigérian accusé de viol sur des sœurs
A la une Actualités Societé

CONAKRY : un ressortissant nigérian accusé de viol sur des sœurs

La Brigade spéciale de protection des personnes vulnérables (BSPPV), sise à la Bellevue, dans la commune de Dixinn, a présenté ce lundi 8 juin 2020 à la presse, un présumé violeur de mineures.  D’une trentaine d’année et origine nigériane, le jeune homme qui répond au nom de Michel Sunday a été interpellé le vendredi pour un présumé viol sur deux sœurs de respectivement 11 et 13 ans. Il aurait notamment attiré la dernière des deux filles chez lui en lui promettant un téléphone.

Selon Bernard Tenguiano, en charge du dossier,  le Michel a fait des attouchements sur la fillette de 11 ans, alors qu’avec sa sœur ainée, il aurait essayé une pénétration sexuelle sans succès. De fait, c’est une troisième fille qui, accompagnant les deux sœurs, avait préféré attendre au salon qui a sonné l’alerte. Face camera, il a reconnu les attouchements sur la première, mais a nié la tentation de pénétration sexuelle sur la seconde.

Suite une plainte déposée au niveau de la Brigade spéciale de protection des personnes vulnérables, l’enquête ouverte a permis de d’interpeller le Nigérian. Selon Bernard Tinguiano, tout cela a commencé quand, un jour, en partant à son domicile, Michel a demandé la fille cadette de l’accompagner. Au moment pour cette dernière de revenir chez elle, il lui demande de prendre son numéro, pour qu’au besoin, elle l’appelle. Elle répond que ce n’était pas nécessaire, dans la mesure où elle n’a pas de téléphone. Il ne fallait ! Il s’en sert en effet pour mieux appâter la fille en lui promettant de lui acheter prochainement un téléphone.  Elle note alors son numéro qu’elle mémorise par la suite. Puis, quelques jours, elle prend le téléphone de sa mère pour appeler Michel et lui demander s’il lui a acheté le téléphone qu’il lui a promis. Il lui annonce qu’il a son cadeau et lui demande de venir le chercher.

Ne soupçonnant rien de la part de celui qu’elle considère tout simplement comme un bienfaiteur désintéressé, poursuit l’officier en charge du dossier, elle s’empresse d’aller le rejoindre de ce pas. Mais avant, elle demande à sa grande sœur et une autre copine de l’y accompagner.  Aussitôt arrivées, les deux sœurs sont introduites dans la chambre à coucher de leur hôte. La troisième, quant à elle, reste au salon. La fille demande alors tout naturellement le téléphone qu’elle est censée recevoir. En guise, de réponse, c’est la chambre que le jeune homme plonge dans l’obscurité, en éteint l’ampoule électrique. Il se jette alors sur la plus petite qu’elle déshabille. Mais il réalise très vite que celle-ci est trop petite pour faire l’affaire. Il se contente alors de lui faire des attouchements. Il se tourne alors vers la plus grande sur qui il essaie une pénétration sexuelle. Mais entre temps, la troisième fille restée au salon a entendu les bruits et les cris des filles. Elle court pour aller alerter les parents.

Michel Sunday, de son côté, donne une version légèrement différente : « J’ai rencontré la petite dans un petit maquis. Elle était venue acheter une bière pour son oncle…. Elles sont venues à trois chez moi ; elles ont laissé leur copine au salon et elles m’ont suivi dans ma chambre. Elles voulaient que je couche avec elles mais je n’ai pas accepté. La plus petite est venue m’embrasser, et c’est là que j’ai touché (son sexe) de ma main. Je lui ai dit que vous êtes petites, rentrez chez vous. Moi je ne peux pas faire quelque chose avec vous. Car vous êtes petites pour moi. Vous êtes mes petites sœurs rentrez s’il vous plait. C’est comme ça je les ai fait sortir de la maison… », explique-t-il pour sa part.

Mais c’est désormais à la justice de se charger de démêler le vrai du faux dans cette affaire. Car le présumé violeur  a été déféré devant le procureur de la République près le tribunal de première instance de Dixinn.

Balla Yombouno

Articles Similaires

Le Musée national de Sandervalia, comme un jardin à l’abandon !

LEDJELY.COM

COVID-19 : la réouverture sécurisée des écoles est effective à Kankan avec l’appui de l’UNICEF

LEDJELY.COM

INTERDICTION DES MANIFESTATIONS EN GUINEE : ce qu’en pense le député Aly Kaba, le chef de file du RPG à l’Assemblée nationale

LEDJELY.COM

DES OPPOSANTS PHOTOGRAPHIÉS AVEC LA MENTION ‘COMPLOT’ : « C’est inadmissible », estime le ministre Damantang

LEDJELY.COM

INSÉCURITÉ : une nouvelle attaque armée à Kankan

LEDJELY.COM

LA GUINÉE ET SES DOULEURS POLITIQUES : une triste répétition de l’histoire

LEDJELY.COM
Chargement....