Ledjely.com
Accueil » ADOLESCENT TUÉ A KANKAN : vers l’organisation d’un nouveau procès
A la une Actualités Haute-Guinée Justice Societé

ADOLESCENT TUÉ A KANKAN : vers l’organisation d’un nouveau procès

C’est un nouveau revirement dans l’affaire Ibrahima Sory Diallo, du nom de l’adolescent mortellement poignardé dans la nuit du 22 au 23 mai au quartier Heremakono 2 dans la commune urbaine de Kankan. 72 heures après le verdict du Tribunal de première instance (TPI) de Kankan, condamnant les six accusés à des peines allant de 10 mois à dix ans de réclusion criminelle pour association de malfaiteurs, coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort et non-assistance à personne en danger, le procureur de la République et l’avocat de la défense se disent prêts à interjeter appel auprès de la Cour d’appel.

Selon les deux parties, rencontrées ce jeudi 11 juin 2020 par le correspondant régional du Djely à Kankan, la vérité et la loi n’ont pas été dites dans le jugement rendu par le TPI.

Rencontré ce matin dans les locaux du Tribunal de première instance de Kankan, Me Aly Touré, procureur de la République près le tribunal, explique sa démarche : « Nous allons interjeter appel les jours à venir. Nous pensons que la loi n’a pas été dite dans cette affaire. Nous avons à la cour des peines allant jusqu’à 20 ans. Quand on sait la nature du problème, c’est assez sensible. C’est seul Dieu qui a sauvé Kankan ce jour (du procès), sinon on aurait vu autre chose. Nous avons expliqué à la cour que la circonstance de l’affaire permettait d’aller jusqu’à 20 ans de prison ».

Et quel espoir de voir la sentence être alourdie ? « Sur la base des preuves que nous avons en mains que nous allons exhiber devant la Cour d’appel et celle-ci en mesurera la valeur et prendra en conséquence », répond Me Touré.

Si l’avocat de la défense aussi promet d’interjeter appel, c’est pour des motifs totalement inverses. Me Mohamed 2 Kourouma explique : « Depuis le jour du procès, nous avons affirmé que le TPI de Kankan a aveuglement suivi le ministère public et nous sommes dans la même logique. Il faut qu’on apprenne à dire la vérité dans ce pays et surtout conformément aux lois que nous avons votées ensemble ».

C’est donc une nouvelle saga judiciaire qui s’annonce entre l’accusation et la défense dans l’affaire de l’assassinat du collégien Ibrahima Sory Diallo dont la mort avait entraîné une violente manifestation des populations du quartier Heremakono 2. Qui sortira vainqueur ? L’avenir nous le dira…

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

PONT 8 NOVEMBRE : des militaires demandent à certains passants de payer de l’argent

LEDJELY.COM

Labé touchée par une crise de sel suite à la fermeture des frontières

LEDJELY.COM

Tierno Monénembo : « Je ne reculerai pas »

LEDJELY.COM

MARCHÉ SANOYAH-KM36 : une odeur de poissons pourris provenant de camions frigorifiques étouffe les riverains

LEDJELY.COM

KANKAN : ces enfants qui cherchent eux-mêmes leurs fournitures scolaires…

LEDJELY.COM

MENA : une campagne de sensibilisation pour le retour massif des élèves à l’école

LEDJELY.COM
Chargement....