Ledjely.com
Accueil » KANKAN : le procureur de la République dément l’évasion de prison d’Amadou Kourouma
A la une Actualités Faits-divers Haute-Guinée Justice

KANKAN : le procureur de la République dément l’évasion de prison d’Amadou Kourouma

Depuis ce matin du vendredi 12  juin 2020, une rumeur circule dans la commune urbaine de Kankan faisant état de l’évasion d’Amadou Kourouma dit « français », le cerveau présumé de l’attaque à mains armées survenue le 1er juin en plein centre-ville. Il aurait réussi à s’exfiltrer de sa cellule à la prison où il était détenu. Ce que dément catégoriquement le procureur de la République près le Tribunal de première instance (TPI) de Kankan. Il l’a dit au cours d’un entretien qu’il a accordé au correspondant du Djely dans la région.

Aux citoyens qui s’inquiètent d’une éventuelle évasion d’Amadou Kourouma, détenu à la prison centrale de Kankan, Me Ali Touré rassure : « Amadou Kourouma dit français et ses deux coaccusés sont tous à la prison de Kankan. Ils vont tous bien et rien ne leur permettra de s’enfuir. Cette rumeur est fausse. Tous les trois malfrats inculpés dans cette affaire de vol à mains armée sont en détention. Ceux qui le souhaitent peuvent passer voir à la maison centrale de Kankan pour s’assurer qu’ils sont effectivement en détention », a-t-il précisé.

Continuant, le procureur de la République près le TPI de Kankan a annoncé que le procès dans cette affaire sera tenu dans les prochains jours. « Nous sommes en train d’attendre les dernières conclusions de la gendarmerie et dès que nous aurons celles-ci, nous allons saisir le juge d’instruction afin d’organiser le procès. Rien ne sera laissé », a promis Me Aly Touré.

A rappeler que les trois accusés sont poursuivis pour le braquage d’une boutique d’Orange Money en début de soirée le 1er juin en plein centre-ville de Kankan. L’attaque avait fait deux blessés. Les malfrats avaient emporté des sacs remplis d’argent avant d’être arrêtés quelques heures plus tard par les forces de sécurité, grâce à la collaboration des citoyens.

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

PONT 8 NOVEMBRE : des militaires demandent à certains passants de payer de l’argent

LEDJELY.COM

Labé touchée par une crise de sel suite à la fermeture des frontières

LEDJELY.COM

Tierno Monénembo : « Je ne reculerai pas »

LEDJELY.COM

MARCHÉ SANOYAH-KM36 : une odeur de poissons pourris provenant de camions frigorifiques étouffe les riverains

LEDJELY.COM

KANKAN : ces enfants qui cherchent eux-mêmes leurs fournitures scolaires…

LEDJELY.COM

MENA : une campagne de sensibilisation pour le retour massif des élèves à l’école

LEDJELY.COM
Chargement....