Ledjely.com
Accueil » KANKAN : les abords de l’université devenus des lieux de consommation de drogue
A la une Actualités Haute-Guinée Société

KANKAN : les abords de l’université devenus des lieux de consommation de drogue

A Kankan, de nombreux citoyens constatent une consommation à ciel ouvert des stupéfiants notamment en plein centre-ville. Parmi les lieux préférés des fumeurs de cannabis, les alentours du campus universitaire où des dizaines de jeunes se retrouvent en longueur de journée pour prendre leurs doses.

Alors que la drogue est devenue le quotidien de ces jeunes sous la bénédiction du silence des autorités universitaires, les riverains exerçant des activités informelles se plaignent de devoir inhaler involontairement de la fumée de cannabis tous les jours.

Rencontrés par le correspondant du Djely dans la région, ils ont expliqué leur ras-le-bol devant leur incapacité à faire déguerpir des lieux ces consommateurs de drogue. Entre la peur pour leur sécurité et la crainte d’être insultés, les riverains ont préféré faire profil bas, sans pour autant cacher leurs mécontentements.

Pour Mamadi*, prestataire de services, les autorités devraient sévir contre la consommation de drogue dans la ville, surtout à proximité de l’Université Julius Nyerere de Kankan. « On a l’impression que les autorités ne voient pas cela. Pourtant, elles sont au courant de ce qui se passe ici. C’est devant l’une des entrées principales du campus que des jeunes consomment de la drogue. Nous passons tous les jours à inhaler de la fumée de cannabis. Les services de sécurité aussi font semblant de ne pas voir ces jeunes », dénonce-t-il.

À quelques mètres de lui, est assise Nanfadima*, une vendeuse de haricots, qui explique la situation qu’ils vivent aux alentours de l’université. « Depuis plusieurs années, nous vivons avec ces jeunes ici. Ils sont tout le temps avec nous. On ne peut rien faire. Si tu parles, tu peux banalement perdre ta vie par représailles », dit-elle la voix abaissée par peur d’être entendue par des malfaiteurs.

Sollicité sur ce sujet, le chargé de communication de l’Université Julius Nyerere de Kankan a annoncé que des dispositions sont en train d’être prises pour déguerpir les jeunes mis en cause. « Nous sommes en train de prendre des dispositions pour faire en sorte que ces jeunes quittent ces lieux », annonce Karamo Condé qui ne précise cependant pas quand le déguerpissement va commencer.

Au niveau des services en charge de la sécurité dans la ville, on assure ne pas être informés de la transformation des abords du campus universitaire en lieux de consommation de drogue. Ils promettent toutefois d’agir. « Notre vocation est de veiller à ce que les pratiques pareilles cessent, car la consommation de la drogue est un délit. C’est puni par la loi en Guinée », rappelle un inspecteur de police qui a gardé l’anonymat.

* Prénoms volontairement changés à la demande des intervenants

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

SÉNÉGAL. La vague d’arrestations arbitraires d’opposants et d’activistes porte gravement atteinte aux droits humains (Amnesty International)

LEDJELY.COM

N’ZÉRÉKORÉ : « la communication en contexte de crise sanitaire », au menu d’un atelier de formation pour les journalistes de la Guinée forestière

LEDJELY.COM

ENTREPRENEURIAT URBAIN : Enabel vient en appui à l’incubateur Jatropha

LEDJELY.COM

Le procès en appel de Madic 100 frontière renvoyé au 18 mars prochain

LEDJELY.COM

KANKAN : un étudiant décède en plein cours à l’Université Julius Nyerere

LEDJELY.COM

SANOYAH-KM36 : des vendeuses font leur retour sur les lieux où elles ont été récemment déguerpies

LEDJELY.COM
Chargement....