Ledjely.com
Accueil » KALOUM : des citoyens s’opposent au remorquage d’un véhicule par la police
A la une Actualités Insolite

KALOUM : des citoyens s’opposent au remorquage d’un véhicule par la police

Certains citoyens de Kaloum commencent à en avoir marre du comportement des agents chargés de réprimer les stationnements anarchiques dans la commune. Ce lundi 15 juin 2020, une scène insolite s’est produite au centre administratif de Conakry.

Il était 13 heures environs quand un jeune venu accompagner sa tante a garé sa voiture a côté de l’immeuble Hafia sur la route qui mène vers le carrefour de la Banque centrale.

Moins d’une demi-heure plus tard, il a été informé par son voisin que la grue était en train de remorquer sa voiture alors qu’il était juste à côté.

Venu en courant, il est monté dans sa voiture alors que les agents de la grue mobile de la police routière avait déjà mis la chaîne et commencer à tirer le véhicule pour l’embarquer.

C’est alors que certains témoins oculaires (commerçants et passants) se sont opposés vigoureusement au remorquage du véhicule. « Chauffeur, ne descend  pas de ta voiture. Reste dedans. Ils n’iront nulle part tant qu’ils ne font pas descendre ta voiture (de leur grue) », promet un jeune vendeur de chaussures friperies.

Un autre jeune qui passait lui trouve que les policiers sont méchants et décide de ne pas les faire de cadeau. « Ces gens-là sont méchants. Ils sont mauvais. C’est comme ça qu’ils vivent sur le dos des pauvres citoyens« , dit-il avant de lancer aux agents : « Vous avez voulu embarquer la voiture, mais son propriétaire qui était non loin est venu. Alors le mieux, c’est de ne pas le remorquer« , estime-t-il.

Avec le soutien total de certains citoyens, le propriétaire de la voiture est resté assis à l’intérieur, portière ouverte. Et d’autres passants curieux filmaient la scène pour la balancer sur les réseaux sociaux.

Alors critiqués par les populations, les agents de la grue mobile finissent par céder et renoncent à l’embarquement de la voiture.

Cette scène n’est pourtant pas isolée à Conakry où l’autorité des forces de l’ordre est régulièrement mise à rude épreuve. Les tracasseries et les violences ont fini par avoir raison de la confiance indispensable entre les citoyens et les agents en uniforme.

Balla Yombouno

Articles Similaires

LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA : l’appel d’une spécialiste…

LEDJELY.COM

KANKAN : un présumé voleur lynché à mort par une foule en colère

LEDJELY.COM

« Il y a des écoles qui payent jusqu’à présent 9 000 francs l’heure », dénoncent Mamadouba Kouyaté du Synepgui

LEDJELY.COM

Lenteur dans l’administration guinéenne, un casse-tête sans fin

LEDJELY.COM

Maradona, Dominici, Secrétin…pourquoi les grands champions nous font-ils rêver?

LEDJELY.COM

L’Ethiopie peut-elle ignorer les diplomates africains ?

LEDJELY.COM
Chargement....