Ledjely.com
Accueil » M’mawa Condé, une veuve qui concasse des pierres pour nourrir ses enfants
A la une Actualités Société

M’mawa Condé, une veuve qui concasse des pierres pour nourrir ses enfants

Pour subvenir aux besoins vitaux de sa famille, M’mawa Condé, la soixantaine, veuve et mère de 5 enfants, travaille dans le vrai sens du terme. Ses journées sont marquées par un dur labeur pour joindre les deux bouts. Contrairement à d’autres personnes dans la précarité qui se livrent à la mendicité, cette soixantenaire a plutôt choisi de concasser des pierres pour obtenir du gravier qu’elle vend aux entrepreneurs qui construisent des bâtiments pour obtenir de quoi nourrir ses enfants.

Un reporter du Djely est allé à sa rencontre à Nongo Conteyah dans la commune de Ratoma, où la brave femme exerce cette activité depuis des années. Du récit qu’elle nous livre, le constat sur ses conditions de vie et de travail se révèle plutôt alarmant.

Assise sous une tente rouge, le soleil au zénith, épuisée par le dur labeur de son activité, M’mawa Condé explique le combat qu’elle mène au quotidien. « J’ai commencé ce travail il y a plusieurs années, après la mort de mon époux. Je n’aime pas ce que je fais, mais je suis obligée de le faire pour nourrir mes enfants et éviter d’être mendiante. Je n’ai aucune personne pour m’aider donc, je suis obligée pour que mes enfants puissent avoir au moins de quoi manger », dit-elle avec timidité.

Sans aucun soutien financier, cette vielle femme avec un enfant gravement malade et un autre se trouvant au village, elle caresse au quotidien l’espoir de voir sa marchandise écoulée.

Dans un récit pathétique, elle explique le mécanisme que tout cela prend avant d’être en possession du fruit de son dur labeur. « Je fais plus d’un mois avant d’avoir un chargement de gravier parce que je suis une femme âgée. Ce travail est extrêmement difficile et à la fois épuisant. Des fois, il faut un autre mois pour écouler un chargement de gravier et parfois moins que ça », indique-t-elle.

Avançant dans la vieillesse et rongée par la fatigue, M’mawa Condé fait appel aux personnes de bonne volonté pour lui venir en aide.

Ibrahima Kindi BARRY

Articles Similaires

Les bourses scolaires de l’UNICEF boostent l’apprentissage des enfants vulnérables à Donghel Sigon

LEDJELY.COM

L’Union africaine à l’épreuve de la transition tchadienne

LEDJELY.COM

CONGRÈS ÉLECTIF DE LA FEGUIFOOT : AKB ne se sent pas concerné par le compromis pour une candidature unique de KPC

LEDJELY.COM

« En Guinée, les signes précurseurs d’une grave crise sociale perceptibles » 

LEDJELY.COM

DESCENTE DE GENDARMES AU DOMICILE D’ANTONIO SOUARÉ : le ministère de la Défense donne sa version des faits

LEDJELY.COM

DÉTENUS POLITIQUES : « le gouvernement a voulu faire uniquement de la communication pour la communication » (collectif des avocats)

LEDJELY.COM
Chargement....