Ledjely.com
Accueil » BANO BARRY vs KADHER YACINE : la revanche de Tibou Kamara ?
A la une Actualités Education Politique

BANO BARRY vs KADHER YACINE : la revanche de Tibou Kamara ?

D’une part, le jeune Kadher Yacine Barry renvoyé du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Rechercher scientifique. De l’autre, Pr. Alpha Amadou Bano Barry, qui atterrit au ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation. Ces deux faits saillants du remaniement du gouvernement opéré ce vendredi 19 juin 2020 ressemblent à s’y méprendre à une victoire différée du ministre d’Etat, ministre de l’Industrie et des Petites et moyennes entreprises et conseiller personnel du président de la République, Tibou Kamara.

On se rappelle en effet qu’une petite brouille avait éclaté entre le premier ministre et Tibou Kamara, dans le sillage du choix du remplaçant d’Abdoulaye Yéro Baldé. Invité par le chef de l’Etat à lui proposer une liste de trois potentiels remplaçants de l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur, Ibrahima Kassory Fofana avait lui-même misé sur Kadher Yacine Barry qui servait déjà au sein de son cabinet. Quant à lui, Tibou Kamara avait jeté son dévolu sur Alpha Amadou Bano Barry. Bien que transmettant toutes les propositions, le chef du gouvernement en aurait profité pour signifier au président de la République sa préférence. Ce qui au final avait emporté l’adhésion de ce dernier. Et Tibou l’avait plutôt mal pris. Même si, depuis ils se sont réconciliés, nous dit-on

Mais de toute évidence, Tibou Kamara n’aura pas lâché le morceau. Ou que le président de la République a fini par réaliser la pertinence des arguments qu’il avait invoqués. En tout cas, à l’analyse de la composition du nouveau gouvernement rendue publique ce vendredi soir, le ministre de l’Industrie aurait des raisons de crier victoire. Il l’emporte sur toute la ligne. D’un côté, le séjour de l’homme du premier ministre n’aura été que courte durée au ministère de l’Enseignement supérieur. Le temps de l’intérim. De l’autre côté, le choix même de Tibou est enfin pris en compte, avec l’arrivée de Pr. Bano au ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation. Certes, ce n’est pas un remplacement du poste pour poste. Mais c’est toujours dans le sillage de l’éducation qui demeure un domaine de préférence du nouveau promu.

Si Kassory Fofana avait gagné la bataille, Tibou lui s’était décidément préparé à remporter la guerre. Et il s’y sera consacré en toute discrétion, sans éveiller le moindre soupçon. « C’est le résultat qui compte », s’est-il certainement dit. En cela, il aura pleinement et efficacement appliqué la maxime « la vengeance est un plat qui se mange froid« .

Boubacar Sanso BARRY

Articles Similaires

RÉOUVERTURE DES CLASSES : les autorités éducatives de N’Zerékoré rassurent

LEDJELY.COM

BLOC LIBÉRAL : Faya Millimono face à une fronde interne !

LEDJELY.COM

Finalement, Emmanuel Macron félicite Alpha Condé pour sa réélection

LEDJELY.COM

Grâce à la Fondation Colgate International, des savons ont été distribués aux personnes vulnérables

LEDJELY.COM

Boké, une ville qui étouffe sous la poussière !

LEDJELY.COM

FONIKE MENGUE : un Collectif d’ONG demande la libération immédiate de l’activiste

LEDJELY.COM
Chargement....