Ledjely.com
Home » NOUVEAU GOUVERNEMENT : ainsi donc, Pr. Zogbélémou Togba perd tout
A la une Actualités Politique

NOUVEAU GOUVERNEMENT : ainsi donc, Pr. Zogbélémou Togba perd tout

C’était son ultime espoir…L’ultime espoir de voir sa bataille en faveur de l’adoption d’une nouvelle constitution, récompenser à sa juste valeur, Pr. Togba Zogbélémou l’attendait avec fébrilité à la faveur de la recomposition du gouvernement. Doublé par le félin Damaro Camara à l’Assemblée nationale, il se rabattait en désespoir de cause, vers le ministère de la Justice. Mais voilà que de ce côté aussi, le ‘’Monsieur article 51’’ doit déchanter. Ce qui fait de lui le premier qu’Alpha Condé prend à contre-pied.

Il y a quelques jours, quand un de nos reporters l’a eu téléphone pour parler avec lui du débat sur la falsification de la nouvelle constitution, nous avons pu mesurer l’ampleur de sa déception. « Ecoutez, Monsieur, je ne tiens plus à  parler de tout cela. Déjà que je suis attaqué de toutes parts, alors que je n’y ai rien à voir », confiait-il laconiquement.  Au-delà des mots, la déception et l’amertume de l’homme se lisaient dans sa manière de s’exprimer. Il était évident qu’il a perdu de l’engagement et de l’activisme politique dont il avait fait montre il y a quelques mois. On le sentait abattu et sans âme. Et pour cause. Juriste constitutionnaliste parmi les plus respectés du continent, il a perdu de sa crédibilité et de cette aura avec son engagement plus que controversé en faveur de la nouvelle constitution. Lui qui a donné au président Alpha Condé et à ses partisans l’armature juridique pour faire adopter la nouvelle constitution, est conséquemment perçu comme l’incarnation de ces intellectuels qui ont trop longtemps trahi leurs convictions au profit des postes juteux ou des espèces sonnantes et trébuchantes.

Sauf que dans son cas, il n’y a pratiquement pas de contrepartie à la trahison. En tout cas, même au sein de l’opposition, on trouve qu’un simple statut de député est dérisoire en termes de récompenses, eu égard aux « services rendus » au pouvoir. Il semble qu’en vertu de la promesse du président de la République d’offrir la direction du parlement à la forêt, la présidence de l’Assemblée nationale issue des élections législatives du 22 mars 2020, lui était garantie. Mais comme on le sait désormais, c’est Amadou Damaro Camara qui y trône, fier et imposant. Depuis, Togba Zogbélemou rumine sa déception, nous rapporte-t-on. Mais récemment, une source nous a rapporté qu’il se raccrochait à l’ultime espoir de se voir nommé à la tête du ministère de la Justice. La même source qui nous confiait en effet que Mohamed Lamine Fofana irait prendre son repos à la Cour constitutionnelle, estimait que c’est le remaniement gouvernemental que  le « Monsieur article 51 »  attendait pour être définitivement fixé sur son sort. Eh bien, désormais, c’est fait. Et la conclusion, c’est que le monsieur s’est vendu à vil prix. Il n’a ni le beurre, ni l’argent du beurre.

Boubacar Sanso BARRY

Articles Similaires

KABINET FOFANA : « toutes les options sont envisageables désormais »

LEDJELY.COM

GUINEE: la CENI annonce avoir appliqué les recommandations de la CEDEAO

LEDJELY.COM

N’zérékoré : la jeunesse s’offre la tête du préfet

LEDJELY.COM

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Privacy & Cookies Policy
ut commodo pulvinar luctus velit, libero risus odio eleifend