Ledjely.com
Accueil » VIOLENCES INTERCOMMUNAUTAIRES A KOYAMA: les députés de Macenta appellent au calme
A la une Actualités Guinée Forestière

VIOLENCES INTERCOMMUNAUTAIRES A KOYAMA: les députés de Macenta appellent au calme

Les parlementaires originaires de la ville de Macenta sont préoccupés par les violences intercommunautaires enregistrées ce mardi 23 juin dans la localité de Koyama, avec des pertes en vies humaines et des blessés. Ces divergences entre des communautés ayant vécu en harmonie des années durant, les honorables Marie Kenneth Guilavogui et Lounceny Camara originaires de Macenta les dénoncent et appellent au retour au calme et à la préservation de la quiétude sociale. Ils l’ont dit notamment au micro de notre reporter, en marge de l’audience que le président de l’Assemblée nationale a accordée ce mercredi à l’ambassadeur de la Chine en Guinée.

« Nous voulons demander à nos parents, à  nos frères et à  tous nos responsables  d’arrêter et de revenir a de meilleurs sentiments », implore tout d’abord Marie Kenneth Guilavogui. Rappelant que « la guerre n’a jamais construit », elle soulige également à l’intention de ceux qui s’affrontent à Koyama que « nous sommes une population  unie et inséparable ». Exprimant par ailleurs toute sa reconnaissance à ceux dont la prompte intervention aura permis de limiter les dégâts, elle invite à poursuivre cette dynamique d’apaisement en attendant que la justice fasse la part des choses.

Bien sûr, elle en a profité pour présenter ses condoléances à ceux qui ont perdu les leurs et a fait part de sa compassion à l’endroit des blessés. Elle promet d’ailleurs de s’y rendre prochainement, en compagnie de Lounceny Camara, pour apporter leur « assistance sociale ».

Justement, Lounceny Camara, quant à lui, dit ne pas comprendre que les gens aient pu en venir à des affrontements qui puissent entrainer des pertes en vies humaines. « Ce conflit malheureux ne devrait pas exister à cette époque« , dit-il. Car selon lui, « Il y a tous les canaux  de communication et toutes  les procédures administratives et judiciaires  pour aboutir à  la résolution  de quelque problème que ce soit. Que des personnes qui vivent ensemble depuis des siècles s’affrontent pour  un domaine de terre,  c’est vraiment  déplorable ». 

Le député Lounceny Camara

Mais puisque le mal est fait, il dit en appeler à «  la conscience citoyenne, à la solidarité, à  la coexistence pacifique entre les citoyens et les communautés  qui vivent ensemble pour  que la situation  d’avant d’hier puisse revenir, c’est-à-dire le calme, la paix , la sérénité, pour  que nous autres qui nous battons pour le développement de ce pays et particulièrement de cette préfecture puissions nous consacrer à  l’essentiel. Je voudrais demander aux femmes, aux jeunes, aux sages, à  toutes les autorités  locales, régionales et nationales de s’investir afin qu’aucune autre-sous préfecture ou une préfecture comme Macenta, ne puisse connaître une telle violence à  l’avenir »

Balla Yombouno

Articles Similaires

« Je n’ai pas accepté l’achat de conscience », assure Ibrahima Aminata Diallo, président sortant de la PJDD

LEDJELY.COM

SENEGAL : le président Macky Sall est-il en campagne électorale avant l’heure ?

LEDJELY.COM

KOUROUSSA : l’école primaire du district de Kato manque d’infrastructures

LEDJELY.COM

EMBOUTEILLAGES A KAGBELEIN : calvaire des usagers, un bonheur pour les taxi-motos !

LEDJELY.COM

La préfecture de Coyah adopte son budget prévisionnel de l’année 2021

LEDJELY.COM

SPPG : Sékou Jamal Pendessa et son équipe prennent fonctions

LEDJELY.COM
Chargement....