A la une Actualités Basse Guinée Coronavirus Culture

LUTTE CONTRE LE COVID-19 : « Langny Prod » sensibilise la population de Maferinyah à travers la musique

La structure musicale « Langny Prod » de Maferinyah, à Forécariah, contribue à sa manière à la lutte contre la propagation du COVID-19, notamment dans cette sous-préfecture. Dans un single intitulé « COVID-19 wonnan Gbangban » qui veut littéralement dire en langue soussou « Écrasons le COVID-19 », des artistes en herbe de cette localité invitent les populations au respect des gestes barrières afin de limiter la propagation du COVID-19.

Après la réalisation de l’audio du tube, la structure ambitionne de réaliser son clip vidéo afin de sensibiliser davantage la population de Maferinyah contre le COVID-19. « En se référant au passé, notamment à l’épreuve de l’épidémie d’Ebola qui a endeuillé des familles chez nous, nous ne voulons pas que la même chose se répète. Sachant que notre structure évolue dans le domaine de la culture, en particulier la musique, nous savons que c’est l’un des meilleurs moyens de sensibilisation de nos jours. C’est ainsi que nous avons décidé de produire ce tube que nous voulons audiovisuel pour sensibiliser la population de la localité afin qu’elle comprenne que le coronavirus est une pandémie mortelle. Pour la réalisation de ce single, on a pu regrouper les 9 meilleurs artistes de la localité qui ont chanté dans les langues locales les plus parlées en Guinée, à savoir le soussou, le malinké, le pulaar, le guerzé et le kissi, en plus du français. La  durée de la chanson est de 4mn52. L’enregistrement a été fait dans le studio Nabre Record à Conakry », a expliqué au Djely Elhadj Sannou Diallo, le manager général de la structure Langny Prod.

Dans un style purement reggae, ces artistes entendent mettre leur talent au service de la lutte contre le COVID-19 en Guinée en général et à Maferinyah en particulier. Après le clip audio, ils espèrent pouvoir produire le clip vidéo du single pour le mettre sur les réseaux sociaux en vue d’une large diffusion. « C’est la vidéo qui n’est pas encore réalisée par manque de moyens financiers. Car on a un problème de soutien. On se démerde entre nous pour faire les enregistrements. On a déjà contacté plusieurs personnes pour voir si elles vont appuyer la réalisation du clip vidéo. Sans succès pour le moment. On continue à espérer que des gens s’intéresseront au projet », a ajouté M.Diallo.

Daniel Tolno est l’un des artistes qui ont pris part à la réalisation du single. « Dans ma langue kissi j’ai dit entre autres : ‘Osina thouabôlet, Osina kasonolet…’ Cette pandémie ne connaît pas un enfant, elle ne connaît pas un vieillard, elle ne connaît pas un homme et elle  ne connaît pas une femme. Elle est mortelle, donc luttons tous pour qu’elle quitte notre pays.  J’ai  aussi appelé à prendre nos précautions afin de chasser cette maladie de notre pays  », a-t-il expliqué.

Abdoulaye Cissé, directeur sous-préfectoral de la jeunesse de Maferinyah, qui s’est réjoui de ce single après l’avoir écouté, salue le talent des jeunes qui l’ont composé. Il regrette tout de même le manque d’accompagnement malgré les multiples lettres de demande de soutien adressées à de nombreuses entités. « Ils ont adressé des lettres de demande de soutien à des nombreuses personnalités et à des unités industrielles évoluant sur place, mais malheureusement aucune d’entres elles n’a répondu à l’appel pour le moment. Mais cela n’a pas empêché ces jeunes d’aller de l’avant. Dans la préparation de ce single, ils ont réussi à réconcilier certains artistes en herbe qui ne s’entendaient pas depuis des années », a fait remarquer M. Cissé.

Pour le manager de la structure, la réussite de ce projet sera bénéfique pour la sous-préfecture de Maferinyah. Car « non seulement les gens de partout sauront que Maferinyah a des artistes talentueux, bien qu’il n’y ait jamais eu de détection d’artistes, mais aussi que le manque de soutien peut empêcher des talents d’émerger ». C’est donc un vrai challenge qui s’ouvre pour la structure musicale « Langny prod ».

Pour écouter leur morceau, cliquez ici

Balla Yombouno

Articles Similaires

DOYEN N’FALY SANGARE: « Aucun Kankanais ne peut souscrire à cette dérive »

LEDJELY.COM

Qui est Hawa Béavogui, la ministre des Droits et de l’Autonomisation des femmes ?

LEDJELY.COM

GESTION DES ORDURES ː l’autre échec de la gouvernance Alpha

LEDJELY.COM
vulputate, id, Phasellus tristique accumsan eget suscipit Donec leo. leo pulvinar quis,