Ledjely.com
Accueil » N’ZÉRÉKORÉ : la notabilité de la Guinée forestière et les autorités à la recherche de la paix
A la une Actualités Guinée Forestière Politique Societé

N’ZÉRÉKORÉ : la notabilité de la Guinée forestière et les autorités à la recherche de la paix

Comment instaurer une paix durable à N’zérékoré ? C’est le souci majeur des notables des sept préfectures de la Guinée forestière. Pour atteindre cet objectif, des journées de paix et de réconciliation des communautés de la région sont organisées à cet effet dans la capitale de la Guinée forestière. La cérémonie de lancement des travaux a eu lieu ce lundi 6 juillet, par le gouverneur de région, en présence du maire de N’zérékoré, des préfets de Kissidougou, Gueckédou, Lola, Beyla, Macenta, Yomou et de N’zérékoré, des notables de ces localités ainsi que les 22 présidents des conseils de quartiers de la commune urbaine de N’zérékoré, les présidents de jeunesse mais aussi des présidentes des femmes qui ne se sont pas faits conter l’événement, et les responsables des services de défense et de sécurité.

Dans son discours de bienvenue, le maire de N’zérékoré, a tout d’abord regretté les douloureux événements qui endeuillent souvent la région, malgré la signature des pactes de non-agression entre les communautés. « Il nous souviendra qu’à Galakpaye dans la préfecture de Yomou et même ici à N’zérékoré, des événements regrettables, entraînant mort d’hommes, sont intervenus à la suite desquels, un pacte d’entente et de bonne collaboration dans le cadre d’une vie paisible a été signé par les différentes communautés. Malheureusement, ce pacte n’a pas été respecté. C’est pour cette raison que nous avons assisté à nouveau, les 22 et 23 mars dernier, lors des élections législatives et référendaires, à des scènes de violences faisant des morts« , a regretté Moriba Albert Delamou. Le maire de N’zérékoré est revenu ensuite sur le bien fondé de cette rencontre. « C’est pour mettre fin aux récurrents différends interethniques et communautaires que les autorités au plus haut niveau ont pris l’initiative d’organiser cette rencontre. Pour tirer profit de vos expériences de sage afin d’asseoir une véritable base de comportement sociétal dans le respect de la valeur« , a-t-il ajouté.

Faisant déjà une réflexion sur cette problématique liée à la paix à N’zérékoré, le conseil des sages de la capitale régionale a porté une analyse sur les causes profondes des conflits dans cette partie du sud du pays. Selon son porte parole, la haine et la frustration créées par les massacres dans les années 1990, suivie par  l’idée de vengeance entre Kpèlè et Konia. « L’impunité, le non respect de l’autorité du patriarche, l’instrumentalisation des communautés par les politiques et la diaspora, la détention illégale des armes à feu dans la commune urbaine et ses environs, la présence des donzos et les ex-combattants des rébellions du Liberia et de la Côte d’Ivoire dans le cordon sécuritaire pendant les événements de mars dernier, la démission parentale dans l’éducation des enfants, le non respect de nos coutumes », sont les principales causes des violences à caractère intercommunautaire qui secouent la région, d’après David Mandat Zogbélemou.

Présidant la présente rencontre, le gouverneur de N’zérékoré s’est d’abord réjoui de cette initiative, avant de préciser que « de 1991 au 22 mars 2020, des centaines de fils de N’zérékoré ont perdu la vie sur le sol de la forêt. Chose qui n’est pas normale. On doit se repentir, on doit se dire la vérité en face pour que jamais cela ne se répète car, N’zérékoré ne mérite pas ces atrocités. Ce jour est une journée historique pour la forêt, dites vous la vérité, faites en sorte que les décisions prises ici soient respectées et nous aident à instaurer une paix durable« , s’est adressé aux sages le général Mohamed Garé.

Il faut noter qu’une mouture de pacte de non agression sera analysée et amendée par les notables de la région ce lundi 6 juillet 2020 avant d’être présentée aux autorités. Et c’est le patriarcat de N’zérékoré qui sert de cadre à cette rencontre.

Niouma Lazare Kamano, N’zérékoré pour Ledjely.com

Articles Similaires

#NABAYAGATE : le Parquet de Conakry ouvre une enquête judiciaire

LEDJELY.COM

PRÉSUMÉS DETOURNEMENTS DE PLUS DE 200 MILLIARDS : la jeunesse du RPG/Arc-en-ciel se désolidarise du gouvernement de Kassory Fofana

LEDJELY.COM

COVID-19 : les planteurs d’anacarde ressentent l’impact de la pandémie sur leur activité

LEDJELY.COM

TENTATIVE D’ARNAQUE : il simule la mort de son fils dans un accident pour tenter d’empocher près de 4 millions de francs guinéens

LEDJELY.COM

PRESUMÉ DÉTOURNEMENT : « Il est impératif que la justice ouvre une enquête sérieuse », exige la PCUD

LEDJELY.COM

ETHIOPIE : des centaines de morts lors d’un massacre au Tigré

LEDJELY.COM
Chargement....