Ledjely.com
Accueil » CRISE A KANKAN: mon regard et mes solutions (Abdoul Sacko)
A la uneActualitésHaute-GuinéePolitique

CRISE A KANKAN: mon regard et mes solutions (Abdoul Sacko)

Avec la manifestation que la ville de Kankan a une nouvelle fois enregistrée ce mardi 7 juillet, la crise commence à s’installer dans la rue. Elle parait par ailleurs plus profonde qu’on ne l’imaginait. Les efforts des autorités aussi bien locales que nationales n’ayant visiblement pas réussi à enrayer les velléités protestataires des jeunes de la capitale de la savane. Aussi, la question commence à susciter des réactions au-delà des Etats-majors politiques. La Société civile s’en saisit de plus en plus. Ainsi, vient de nous parvenir la contribution ci-dessous de la part d’Abdoul Sacko, Directeur exécutif de l’ONG, ”Afrique Energies Rationnelles”.  En somme, il pense que les événements dont Kankan est le théâtre ces dernières semaines sont illustratifs du bilan de la gouvernance en place dans le secteur énergétique en particulier. 

Le problème de la desserte en électricité porté par les populations de Kanakan ces derniers temps, est une conséquence des promesses sur fond de volonté politique, mais biaisées par l’opportunisme politique, le mauvais choix des cadres et l’impunité dans le secteur de l’énergie en général. Donc autant on ne saurait soutenir des actes de violence de quelque nature que se soit dans des revendications légitimes des populations, autant il n’y a aucun argument possible par des nouvelles promesses après dix (10) d’annonces d’investissements colossaux  de la part du gouvernement. Si la gouvernance Alpha Condé, par sa volonté politique exprimée pour l’amélioration de la déserte en électricité, avait su dépolitiser sa gestion du secteur à travers le choix des cadres sur fond de compétence, elle aurait eu aujourd’hui des résultats qui feraient de lui un véritable bâtisseur dont la voix va compter pour toujours dans la gouvernance du pays. Si la gouvernance Alpha Condé avait su gérer avec rigueur toutes les ressources mobilisées en 10 ans et avec tolérance zéro contre l’impunité, elle serait aujourd’hui à l’abri des manifestations comme celles qui s’enregistrent actuellement à Kankan.

 Il y a des secteurs, comme celui de l’énergie, qui peuvent apporter d’importants résultats politiques à l’homme politique, mais avec une gestion peu politicienne. S’il l’avait compris, il aurait réalisé aujourd’hui en 10 ans des micro-barrages hydroélectriques, voire même d’autres sources (comme le solaire photovoltaïque) à des endroits donnés, qui seraient en train d’alimenter tous les chefs lieux des régions nécessiteuses, voir même les communes urbaines et des CR des grandes agglomérations. En conclusion, nos conseils comme solution :

  1. Pour le cas de Kankan, ce n’est pas d’autres promesses, mais c’est de trouver un moyen de donner de l’électricité aux populations et de façon pérenne. Tout de même, il faudra rappeler qu’à la moindre violence ou acte de vandalisme, les populations vont souiller leurs légitimes revendications;
  2. Pour le cas général,  traduisez votre volonté exprimée pour l’amélioration de la desserte en électricité entre autres par ;
  3. Moins d’actions politiques, avec le choix judicieux des cadres pour la gestion du secteur ;
  4. La gestion rationnelle des ressources d’investissement  et
  5. L’optimisation et la sécurisation des ressources internes mobilisables du secteur.
Abdoul Sacko 
Acteur de la société civile, Ingénieur en électro,
Directeur Exécutif de l’ONG Afrique Énergies Rationnelles,
Consultant sur des questions de conflits et d’intégration des jeunes/femmes.

Articles Similaires

Culture : le ministre Moussa Moïse Sylla une convention de management en vue de la relance des ballets africains de Guinée

LEDJELY.COM

Coyah : Plan International Guinée organise un atelier sur comment communiquer avec les enfants et adolescents sur le genre, la santé et les droits sexuels et reproductifs

LEDJELY.COM

Coopération : Bassirou Diomaye Faye attendu à Conakry, 15 ans après la dernière visite d’un président sénégalais

LEDJELY.COM

CRIEF : Yaya Kairaba Kaba suspend trois magistrats

LEDJELY.COM

Hadj 2024 : le premier convoi part de Conakry le 25 mai

LEDJELY.COM

Retrait des agréments des médias : « Je suis choqué et déçu, mais pas surpris »

LEDJELY.COM
Chargement....