Ledjely.com

Accueil » SUICIDE : un apprenti chaudronnier se donne la mort par pendaison à N’zérékoré
A la une Actualités Guinée Forestière Société

SUICIDE : un apprenti chaudronnier se donne la mort par pendaison à N’zérékoré

Ce lundi 6 juillet 2020, aux alentours de 19 heures, un apprenti chaudronnier âgé de 18 ans a mis fin à ses jours par pendaison, dans la commune urbaine de N’zérékoré, précisément dans le quartier Wessoua, secteur Kognapoulou. Les raisons précises l’ayant amené à opter pour cet ultime acte de désespoir demeurent plus l’instant inconnues.

Pé Miamy, c’est son nom, est arrivé il y a un an de son village pour apprendre le métier de chaudronnerie dans la capitale de la région forestière. Mais pour l’instant, personne ne peut expliquer son acte. « Hier, il était 19h20 minutes précises quand, étant chez mon chef de quartier, un jeune du secteur m’a appelé au téléphone pour me demander de venir de toute urgence, car, me dit-il, il y a  pendaison », relate le chef secteur de Kognapoulou. François Gbokola Lamah qui poursuit : « le chef de quartier m’a aussitôt instruit de me  rendu sur les lieux. A mon arrivée, je trouve une foule importante et le corps était là encore, pendu à la corde. Après ce constat, je me suis rendu à la gendarmerie pour alerter les services de sécurité ».

Sauf que les agents lui ont répondu qu’il est tard et qu’ils ne peuvent se rendre sur place que le lendemain, à savoir dans la matinée de ce mardi. Conséquence, le corps du jeune a dû passer la nuit suspendu à la même corde. « La victime était logée avec sa grand mère. Hier après le déjeuner, il est allé à son lieu de travail et la vieille est partie au champ. A l’arrivée de sa grand mère tard le soir, celle ci, comme il faisait noir dans la maison a voulu aller chercher sa torche. C’est ainsi qu’elle a découvert son petit fils pendu dans sa chambre », précise le chef secteur. Ce dernier de conclure par la suite : « on ne connait pas les motivations qui l’ont poussé à se donner la mort ».

Pourtant, N’doura Nèrè, la grand-mère du défunt, assure que celui-ci ne souffrait d’aucune démence. « Il n’était pas mentalement dérangé et par rapport au fait de savoir s’il prenait des stupéfiants, là je ne saurai vous répondre. Parce qu’il passait tout son temps avec ses amis. Par ailleurs, l’acte s’est passé alors que personne n’était visiblement avec lui », confie la vieille femme notamment à notre rédaction.

Il faut noter qu’après le diagnostic des médecins, le procureur près du TPI de N’zérékoré, a ordonné la remise du corps aux parents pour inhumation.

Niouma Lazare Kamano, correspondant régional pour Ledjely.com

Articles Similaires

Consultations: Massoud Barry revient sur ses échanges avec le colonel Doumbouya  

Ledjely.com

POLITIQUE : Aliou Bah du MODEL, dans le gouvernement de transition ?

Ledjely.com

FAUSSE COUCHE : cette douleur atroce que les victimes endurent en silence

LEDJELY.COM

TRANSITION : Alassane Ouattara et Nana Akufo Addo débarquent à Conakry

LEDJELY.COM

Kankan : Le corps sans vie d’un enfant retrouvé dans la commune urbaine

Ledjely.com

TRANSITION : depuis les USA, Alpha Sila Bah (PGRP) réagit et fait des recommandations au CNRD

LEDJELY.COM
Chargement....