Ledjely.com

Accueil » PRÉSIDENTIELLE 2020 : le Parti démocrate conservateur (PDC) présentera son candidat
A la une Actualités Guinée Politique

PRÉSIDENTIELLE 2020 : le Parti démocrate conservateur (PDC) présentera son candidat

Le président du Parti démocrate conservateur (PDC) a, au cours d’une conférence de presse qu’il a animée ce mardi à Conakry, annoncé  la candidature de sa formation politique à l’élection présidentielle prévue à la fin de cette année.

« Au niveau du PDC, nous sommes en train de nous organiser très sérieusement pour participer à l’élection présidentielle. Et, très bientôt il y aura un congrès au sein du parti et un candidat sera désigné pour porter le flambeau de ce grand parti que je préside. On va participer aux élections et faire en sorte qu’on prenne moins de balles. Nous sommes là à prendre les balles à la place du peuple. Et chaque fois qu’il y aura élection, nous allons participer et nous ferons de telle sorte qu’il y ait moins de fraudes », a indiqué Mohamed Cissé, le leader du parti.

« Si on avait un débat démocratique au sein des formations politiques, on n’allait pas avoir un dictateur à la tête du pays »

Alors que la possibilité d’un nouveau mandat pour le président Alpha Condé qui a fait adopter une nouvelle constitution lui permettant théoriquement de se présenter au prochain scrutin présidentiel divise profondément la société guinéenne, Mohamed Cissé estime que la vieille opposition menée par les leaders de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) et l’Union des forces républicaines (UFR) n’a pas de leçon à donner au parti au pouvoir, le RPG/Arc-en-ciel.

En Guinée, « on veut que l’autre soit démocratique, on ne veut l’être nous-mêmes. C’est ce qui est dommage. A l’UFR, ça fait plus de 20 ans que Sidya Touré est là. Vous pensez qu’il n’y a pas une personne au sein du parti qui peut faire mieux que Sidya ? Alors que Sidya est en train de demander au RPG/Arc-en-ciel de présenter un candidat qui soit mieux que le professeur Alpha Condé. A l’UFDG, c’est pareil. Dalein, ça fait plus de deux mandats présidentiels qu’il est là. Si on ne peut pas être démocratique au sein de nos formations politiques et qu’on l’exige aux autres, ça devient compliquer. Si on avait un débat démocratique au sein de nos différentes formations politiques, on n’allait pas avoir un dictateur à la tête du pays », a-t-il estimé.

Poursuivant ses diatribes contre les deux anciens Premiers ministres, le leader du PDC a assuré que s’opposer à Cellou Dalein Diallo ou à Sidya Touré, c’est signer son expulsion de l’UFDG ou de l’UFR. « Bah Oury est un exemple. Badra Koné est parti aussi de l’UFR », a-t-il rappelé, indiquant que « dès que vous avez un débat contradictoire avec le président du parti, on vous met au dehors ».

Balla Yombouno

Articles Similaires

COUP D’ETAT : la Francophonie aussi suspend la Guinée

LEDJELY.COM

Guinée : Voici ce que les personnes vivant avec le handicap attendent du CNRD

Ledjely.com

URGENT : la CEDEAO prononce des sanctions ciblées contre les membres du CNRD

LEDJELY.COM

GUINEE: les autorités sanitaires déclarent la fin de la fièvre Marburg

Ledjely.com

Contenu local, respect des normes environnementales, transformation des matières,… Les exigences de Mamady Doumbouya à l’égard du secteur minier

LEDJELY.COM

Des projets miniers sont-ils menacés ? Le président de la chambre des Mines répond

LEDJELY.COM
Chargement....