Ledjely.com
Accueil » RIPOSTE AU COVID-19 : voici ce que le gouvernement a fait pour aider le secteur agricole
A la une Actualités Agriculture Coronavirus Guinée

RIPOSTE AU COVID-19 : voici ce que le gouvernement a fait pour aider le secteur agricole

Les membres du gouvernement poursuivent leur opération de communication sur le plan de riposte mis en place par les autorités pour atténuer les conséquences de la crise sanitaire du nouveau coronavirus. Ce  mercredi 8 juillet 2020, c’était au tour de la ministre de l’Agriculture d’être devant la presse pour parler du plan de riposte au COVID-19 du gouvernement dans son secteur. Au cours de son intervention, Mariama Camara a expliqué l’impact de la pandémie dans le secteur de l’Agriculture.

Suite à l’apparition de l’épidémie en Guinée, le secteur agricole a été frappé du plein fouet. Les principales filières concernées sont la pomme de terre, les céréales, l’anacarde… Selon la ministre, pour la filière pomme de terre, les pertes engendrées par le COVID-19 sont énormes.

« A part le taux de pourriture, de pré-germination, les ventes réalisées ne correspondent qu’à 25% de la production totale. Par ailleurs, une baisse drastique des prix a contribué à accentuer les pertes. Les conséquences de cette pandémie se résument essentiellement à la perte d’importante quantité de légumes, la baisse des prix de vente, la mévente des produits, l’impossibilité de rembourser les créances, la chute des revenus des producteurs et l’affaiblissement de la résilience des producteurs », a expliqué Mariama Camara.

Pour la survie du secteur agricole, le gouvernement a entrepris des actions. Ces appuis portent sur « la construction d’une chambre froide de grande capacité, la mise à disposition des camions frigorifiques dont deux sur l’axe Mamou-Siguiri, deux sur l’axe Mamou-Conakry, la fourniture de 600 tonnes de semence de pomme de terre, la fourniture de 600 tonnes d’engrais, la fourniture de 50 tonnes de semence de riz, la fourniture de 3 500 litres d’herbicide totale, la fourniture de 2 500 litres d’herbicide sélective, la fourniture de 50 appareils de traitement atomiseur. Pour la filière anacarde, pour soutenir la filière et atténuer l’effet de la crise sur ces acteurs, les mesures ont été prises par le gouvernement. En plus de la mise à disposition déjà de la subvention de 15 milliards de francs sous instruction du Premier ministre qui doit servir à l’achat de 5 000 tonnes de noix de cajous encore disponible au niveau des planteurs« , a-t-elle annoncé.

Balla Yombouno

Articles Similaires

#NABAYAGATE : le Parquet de Conakry ouvre une enquête judiciaire

LEDJELY.COM

PRÉSUMÉS DETOURNEMENTS DE PLUS DE 200 MILLIARDS : la jeunesse du RPG/Arc-en-ciel se désolidarise du gouvernement de Kassory Fofana

LEDJELY.COM

COVID-19 : les planteurs d’anacarde ressentent l’impact de la pandémie sur leur activité

LEDJELY.COM

TENTATIVE D’ARNAQUE : il simule la mort de son fils dans un accident pour tenter d’empocher près de 4 millions de francs guinéens

LEDJELY.COM

PRESUMÉ DÉTOURNEMENT : « Il est impératif que la justice ouvre une enquête sérieuse », exige la PCUD

LEDJELY.COM

ETHIOPIE : des centaines de morts lors d’un massacre au Tigré

LEDJELY.COM
Chargement....