Ledjely.com
Home » COVID-19 : la région où on respecte le plus les gestes barrières, c’est en Guinée forestière (sondage)
A la une Actualités Coronavirus Régions Societé

COVID-19 : la région où on respecte le plus les gestes barrières, c’est en Guinée forestière (sondage)

L’Institut guinéen d’étude et de sondage (IGES) a rendu public son rapport sur la pandémie du COVID-19 en Guinée. Il s’agit d’un sondage réalisé entre le 28 avril et le 13 mai 2020 sur un certain nombre de thématiques en rapport avec l’épidémie, notamment les opinions et les inquiétudes des Guinéens sur le COVID-19, la confiance aux autorités sanitaires pour faire face à la pandémie, le respect des gestes barrières et l’attente des citoyens sur un éventuel soutien du gouvernement pour mieux traverser cette crise sanitaire. Durant 15 jours, le questionnaire a été soumis à 1 022 personnes réparties selon la taille de chaque région administrative (440 en Basse-Guinée, 300 en Haute-Guinée, 235 en Moyenne-Guinée et 207 en Guinée forestière).

Objectif : renforcer les mesures visant à accompagner l’éradication de la pandémie, mais aussi connaitre les attentes des citoyens par rapport au plan de riposte du gouvernement. Le directeur général de l’institut, Oumar Diakhaby, l’a dit ce mercredi 8 juillet 2020 dans l’émission « Oeil de lynx » de la radio Lynx FM.

Parlant du plan de riposte contre le COVID-19, il a souligné que la plupart des personnes interrogées sont favorables à la quasi-totalité des mesures édictées par les autorités, sauf que l’application pose parfois problème. « La région où on respecte le plus les gestes barrières, c’est la région forestière : 15% des populations de la Guinée forestière respectent les cinq gestes barrières, contre 11 % en Haute-Guinée, 6% en Basse-Guinée et 0% en Moyenne-Guinée », a-t-il révélé.

Selon M. Diakhaby, 40 % des enquêtés ont déclaré qu’ils ont du mal à respecter la distanciation sociale et 13% les rassemblements de plus de 20 personnes. « Les mesures les plus respectées sont celles de se laver et d’éviter de se serrer les mains », apprend-il.

Pour ce qui est du port des masques, 28% des enquêtés ont dit qu’ils ne portent pas le masque dont 16% en Basse-Guinée, 32 % en Moyenne-Guinée, 33% en Guinée forestière et 37% en Haute-Guinée. « J’étais parmi les enquêteurs. J’ai eu quelques personnes qui m’ont dit : j’ai de l’asthme, je ne peux pas porter de masques parce que ça m’étouffe, je n’arrive pas à respirer. Et pour éviter les problèmes, je reste souvent à la maison parce que même si je sors je ne le porterai pas » a-t-il raconté.

Quant aux confinement, les avis des uns et des autres divergent selon leur situation socio-économique. « L’ANSS a confiné 700 foyers à Conakry dont 2500 personnes avec des accompagnements financiers et en nature, ce qu’il faut saluer parce que les Guinéens à 37 % pensaient qu’ils étaient favorables au moins à un confinement partiel et les explications qu’ils donnaient justement, c’était que si le coronavirus atteint un quartier, on peut confiner ce quartier à condition qu’on accompagne sa population, en distribuant de l’argent et de la nourriture », a expliqué Oumar Diakhaby, ajoutant que 19% d’entre eux ont peur de ne pas pouvoir nourrir leur famille.

Par contre, 39% ont déclaré être contre toute forme de confinement contre 22 % favorables à un confinement total. « Ce sont plus les cadres et les entrepreneurs qui sont favorables à un confinement total de la population parce que tout simplement ce sont des gens qui gagnent plus ou moins leur vie. Ils n’ont pas besoin de travailler la veille pour se nourrir le lendemain, ils ont de l’épargne et dans des cas de force majeure, ils peuvent rester à la maison et percevoir leur salaire à la fin du mois », a-t-il précisé.

Sur le plan économique, 42% pensent que les mesures sont insuffisantes dont 49% des cadres parmi lesquels 61% des entrepreneurs. « S’il y avait un plan de riposte 3 à proposer, il serait plus intéressant de faire une étude pour ajuster les mesures », a suggéré M. Diakhaby, par ailleurs nouveau conseiller chargé de la communication du cabinet du président de l’Assemblée nationale.

Il a ajouté que 30% des personnes interrogées ont demandé la réduction du prix du carburant, 27% ont demandé la diminution du prix des denrées alimentaires, 20% pensent qu’il faut distribuer de la nourriture aux plus démunis.

A noter que la Guinée cumule à date près 5697 cas confirmés dont 4577 guéris et 34 décès, soit un taux de létalité de 0.6% en Guinée, contre 2% en Afrique et 3,4% dans le monde.

Retrouvez le rapport complet sur le sondage réalisé par l’IGES ici.

Hawa Bah

Articles Similaires

RTG : le classement de RSF au cœur de la journée de la presse

LEDJELY.COM

RADIO RURALE : Adieu Souleymane Dioubaté, adieu …chef des programmes!

LEDJELY.COM

TIRS AU CAMP ALPHA YAYA: le ministre de la Défense confirme une victime

LEDJELY.COM

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Privacy & Cookies Policy
Aenean felis diam dapibus eleifend Sed Nullam Phasellus sed facilisis odio