Ledjely.com
Accueil » PRÉSIDENTIELLE 2020 : pour sa participation, le parti ADC-BOC pose ses conditions
A la une Actualités Guinée Politique

PRÉSIDENTIELLE 2020 : pour sa participation, le parti ADC-BOC pose ses conditions

À quelques mois de l’élection présidentielle 2020 dont la CENI a proposé d’organiser le 18 octobre prochain, des partis politiques annoncent déjà leurs candidatures au scrutin. Cependant certains d’entre eux posent des conditions au maintien de leur participation. C’est le cas du parti ADC-BOC (Bloc de l’opposition constructive) qui demandent la recomposition des démembrements de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Il l’a fait savoir ce jeudi 9 juillet 2020, au cours d’une conférence de presse animée à son siège à Kenien dans la banlieue de Conakry.

Dès l’entame de ses propos, il annonce qu’en prélude à l’élection présidentielle prévue à la fin de cette année, son parti s’est entretenu avec la CENI où les discussions ont porté sur la tenue du scrutin. “A ce sujet, nous avons eu pas mal de réserves à signaler à cette CENI. Nous avons signalé à la CENI que l’opposition construction a été contactée d’ailleurs par la commission mixte de la CEDEAO et l’Union africaine, pour un dialogue politique. Il était question de débattre avec ces institutions qui appuient la Guinée dans l’organisation des élections, notre position par rapport aux élections et nos préoccupations par rapport à ces élections”, a-t-il expliqué.

Pour sa participation à la présidentielle, Ibrahima Sory Diallo exige le remplacement des membres des CEPI, CECI, et CESPI. “Si aujourd’hui la CENI nous propose une date, il faut qu’on ait des garanties que les recommandations issues de l‘audit du fichier par ses commissions mixtes CEDEAO-Union africaine ont été prise en compte. Si ces recommandations ne sont pas prise en compte, c’est que nous nous ne pouvons pas du tout participer aux élections. Ces démembrements qui nous ont posé des préjudices sur le processus électoral, il faut débarrasser la CENI de ces démembrements dont leur mandat est expiré et nous leur demandons de corriger cela. Et si cela est corrigé, nous membres de l’opposition constructive, nous allons participer aux élections présidentielles. Mais on ne peut pas du tout accepter de participer à ces élections si ces préalables-là ne sont pas réparés, et ces préalables est une recommandation de la commission mixte”, a précisé Ibrahima Sory Diallo.

Balla Yombouno

Articles Similaires

Face au nombre pléthorique d’étudiants, l’université de Kankan prend de nouvelles dispositions

LEDJELY.COM

COVID-19 : le vaccin Covax en terre africaine !

LEDJELY.COM

SIDYA TOURÉ A ALPHA CONDÉ : « La présidence n’est pas un centre d’apprentissage »

LEDJELY.COM

LUTTE CONTRE LE VIRUS EBOLA : la France fait un don à la Guinée

LEDJELY.COM

ME SALIFOU BEAVOGUI : « Tous les opposants [en prison] sont malades »

LEDJELY.COM

Après plusieurs reports, la nuit de la Guinée reprend…

LEDJELY.COM
Chargement....