Ledjely.com
Accueil » KANKAN : la mosquée de l’imam Nanfo Diaby saccagée
A la une Actualités Haute-Guinée Société

KANKAN : la mosquée de l’imam Nanfo Diaby saccagée

Décidément, sa témérité et son obsession, l’imam Nanfo Ismaël Diaby est parti pour les payer cher. S’obstinant à faire la prière musulmane dans sa langue maninka, en lieu et place de l’arabe (langue du Coran), il est désormais la cible des autorités aussi bien religieuses et que politiques du pays. Dans un pays à majorité musulmane, son attitude est perçue comme une forme d’anarchisme. Ayant déjà été suspendu pour les mêmes faits, le chroniqueur continuait néanmoins à faire prier ses fidèles en maninka dans la mosquée qu’il a construite dans sa propre cour. Aussi, le samedi dernier, il a été interpellé et mis en détention. Et ce lundi, de jeunes inconnus s’en sont pris à sa mosquée qu’ils ont littéralement saccagée.

Soulevant une vague de protestations de la part de ceux des fidèles musulmans qui tiennent, selon eux, à la préservation de l’authenticité de la région de Mahomet (PSL), l’imam Nanfo subit les assauts de tous les côtés. Il y a un an, une première sanction tombait déjà sous forme de suspension. Mais le chroniqueur est passé outre. Du moins dans l’enceinte de la mosquée située dans sa propre demeure. Mais cela non plus, les autorités ne voulaient pas le laisser faire. C’est la porte ouverte à l’anarchie et à un fondamentalisme religieux dont le pays n’a nullement besoin. Surtout dans une région en proie à un terrorisme islamique particulièrement dévastateur. D’où l’interpellation du leader religieux et sa détention depuis le samedi dernier.

Et pour couronner la série noire, ce lundi, c’est sa mosquée qui est attaquée par un groupe de jeunes inconnus. Les assaillants en auront profité pour proférer des menaces contre les membres de la famille du chroniqueur. Son frère a même été blessé au cours de l’altercation avec les assaillants. Les services de sécurité, quant à eux, ne sont arrivés que tardivement. Comme par hasard !

Ledjely.com

Articles Similaires

Pour Mamadou Sylla, la CRIEF n’est pas compétente à juger le dossier de sa société, Futurelec Holding

LEDJELY.COM

PENDAISONS DU 25 JANVIER 1971 : les familles des victimes demandent au colonel Mamadi Doumbouya d’ouvrir les fosses communes

LEDJELY.COM

MACENTA : des lourdes peines prononcées dans le procès des affrontements intercommunautaires !

LEDJELY.COM

Boke : Important communiqué de la société UMS suite à la reprise des activités

LEDJELY.COM

PENDAISONS DU 25 JANVIER : « C’est aux bourreaux de nous demander pardon »

LEDJELY.COM

Nommé président du CNT, Dr Dansa Kourouma promet « un travail digne d’un patriote »

LEDJELY.COM
Chargement....