Ledjely.com

Accueil » MANIF DU FNDC: le gouvernement réquisitionne les forces de maintien d’ordre
A la une Actualités Politique

MANIF DU FNDC: le gouvernement réquisitionne les forces de maintien d’ordre

Ce lundi 20 juillet, les rues et quartiers de la capitale guinéenne et de ses environs immédiats pourraient être le théâtre de la confrontation des extrêmes. D’une part, le Front national pour la défense de la constitution (FNDC) qui tient coûte que coûte à s’opposer à la candidature du président Alpha Condé à un troisième mandat, maintient sa marche. De l’autre, les autorités guinéennes qui, elles aussi, jurent de faire régner l’interdiction de la manifestation. Ainsi, dans une déclaration du gouvernement relayée par le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation sur la télévision nationale, le pouvoir de Conakry dit « (réquisitionner) les forces de maintien d’ordre, sur toute l’étendue du territoire national pour barrer la route aux fauteurs de trouble« . Un message d’interdiction que général Bouréma Condé invite les gouverneurs de régions, les préfets, les sous-préfets et les maires des communes urbaines et rurales à faire appliquer dans leurs circonscriptions et collectivités. 

Ceci étant, le ministre a suffisamment insisté sur la nécessité pour les services de maintien d’ordre d’utiliser les « armes conventionnelles« . Pour le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, cette fermeté est dictée par le fait qu’à date, « sur toute l’étendue du territoire, aucune autorité administrative ou élective n’a délivré d’autorisation de manifestation. Ce qui de facto signe l’interdiction formelle des marches et ou manifestations sur toute l’étendue du territoire national ». 

Le ministre dénonce par ailleurs l’attitude de défiance de l’opposition. Ainsi, selon lui, les leaders de celle-ci se seraient rendus coupables de dénégation de l’ordre républicain et d’avoir notamment déclaré:

  • Qu’ils n’avaient besoin d’aucune autorisation pour tenir leur manifestation
  • Qu’ils ne déclinent d’itinéraire à personne
  • Qu’ils commencent leur manifestation quand ils veulent et la finissent quand ils veulent et où ils veulent.

Quand on sait que les précédentes manifestations du genre s’étaient soldées par les d’importantes pertes en vies humaines, le qui se crée ainsi autour de cette autre journée de bras de fer a de quoi susciter bien des appréhensions.

Ledjely.com

Articles Similaires

DECRET : le général Toumani Sangaré remplacé à la douane

LEDJELY.COM

Embaló à Doumbouya : « Je vous conseille de ne pas se mettre la communauté internationale à dos »

Ledjely.com

Plus de “400” camions de Sylla, ‘‘Bill Gate’’ saisis par le CNRD

Ledjely.com

Levée des barrages : des citoyens de Conakry jubilent

Ledjely.com

Evènements de Macenta : un détenu meurt en prison, le collectif des avocats de la défense hausse le ton

Ledjely.com

CONAKRY : le président Embalo est arrivé…

LEDJELY.COM
Chargement....