Ledjely.com
Home » «C’est un réconfort que de contribuer à la lutte contre cette pandémie de la COVID-19 », Martine
A la une Actualités Publireportage Societé

«C’est un réconfort que de contribuer à la lutte contre cette pandémie de la COVID-19 », Martine

En appui au Gouvernement de la Guinée pour doter chaque Guinéen d’un masque de protection, grâce au financement du Fonds Suédois (Sida), l’UNICEF a financé des groupements de femmes pour la fabrication des masques de protection.

Le 23 mars 2020, le Président de la République décrète l’Etat d’urgence sanitaire dans tout le pays suite à la pandémie de la COVID-19 qui prend de l’ampleur à une vitesse exponentielle. Afin d’appuyer le Gouvernement Guinéen dans la riposte à travers entre autres, la dotation de chaque Guinéen d’un masque de protection, grâce au financement du Fonds Suédois (Sida), l’UNICEF a financé des groupements de femmes identifiés par le biais de nos bureaux de Zone (Kankan, Nzérékoré, Labé, Basse-Côte), pour la fabrication des masques de protection individuelle afin de renforcer le respect des gestes barrières. Ces maques contribueront considérablement à réduire le risque de contamination à travers une distribution massive aux couches les plus vulnérables. Cet appui de l’UNICEF aux communautés à la base permet non seulement de produire des masques de qualité, mais aussi de générer des revenus pour la communauté.

UNICEF Guinee Production de masques à Nzerekore

Au niveau du district sanitaire de N’zérékoré, après l’obtention du financement, la Direction Préfectorale de la Santé a fait appel à la Direction Régionale de l’Action Sociale et de la Promotion Féminine et de l’Enfance, afin d’identifier les groupements qui allaient produire les masques. Ainsi la Direction Régionale de l’Action Sociale a contacté la Centre d’Autopromotion Féminine (CAPF) et ses groupements de couturiers affiliés.

Le CAPF crée en 2003 regroupe en son sein 50 groupements de couturiers, composés de 752 membres dont 663 femmes. Le CAPF ayant été choisi pour produire 12 750 masques, une réunion a été tenue afin de coordonner le travail. C’est ainsi que 22 sur 50 groupements se sont engagés dans la confection des masques.

Après une mise au point des conditions de production à savoir : la mise en place d’un kit de lavage des mains devant chaque atelier, le lavage des mains avant, pendant et après le travail, le respect de la distanciation sociale, la rotation des membres, le nettoyage des machines, et le port systématique des masques par tout le personnel, les 22 groupements se sont réparti le nombre de masques à confectionner.

UNICEF Guinee Production de masques à Nzerekore

L’atelier de couture Martine Dimaye LAMAH situé au quartier Kpoyéba a adhéré le CAPF en 2010. Après 11 ans d’existence, et 37 membres, le groupement a fièrement participé à l’effort national de production de masques.  « Depuis la mise en place de ce groupement, pour subvenir à nos besoins quotidiens, nous avons toujours réalisé des coutures pour des particuliers, des uniformes pour certains groupements féminins etc.  En s’engageant pour une première prestation avec un partenaire comme l’UNICEF, nous sommes d’abord réconfortées par notre contribution à la lutte contre cette pandémie du coronavirus et l’expertise acquise pour cette confection des masques. La confection des masques nous permet également de générer des ressources financières qui nous permettront de réparer certaines de nos machines à coudre et d’acheter de petits matériels de travail. En remerciant le CAPF et la Direction Régionale de l’Action Sociale, j’exprime ma joie en disant l’union fait la force » dira Martine Dimaye LAMAH.

Pour Monique KOLIE, « Depuis l’ouverture de mon atelier en 1998, c’est la première fois pour moi de réaliser une prestation pour un partenaire. Le choix porté sur ma modeste personne dans la commune rurale de Samoé parmi tant de coutrières, constitue ma plus grande source de motivation et de joie. Avec mes 17 membres, un programme de rotation a été défini. Nous avons aussi renforcé les mesures barrières pendant les heures de travail, surtout le lavage des mains, le port obligatoire des masques et la distanciation sociale.  Les revenus de cette prestation m’ont permis de remettre sur pied 03 de mes machines et d’acheter des petits matériels. Tous ensembles nous pouvons vaincre le Coronavirus. »

UNICEF Guinee Yaramon DELAMOU 42 ans et Marie LOUA 48 ans au marche de Womey

Quant à Loramou DOUNAMOU Assistant du CAPF, «   Les ressources financières générées de la prestation de confection des masques aideront à subvenir à certains besoins du centre notamment l’acquisition de nouveaux matériels de travail. Les mots me manquent pour remercier l’UNICEF et ses partenaires, la Direction Régionale de l’Action Sociale et celle Préfectorale de la Santé ».

Dans la commune rurale de Womey l’une des communes de convergence de la préfecture de N’zérékoré, le groupement Kpomala qui signifie l’entraide en Guerzé, a été retenu pour la distribution des 750 masques. Ce vendredi 05 juin 2020, une dizaine de membres munis d’une affiche de sensibilisation sous la supervision de Widoh LOUA, la Présidente, ont réalisé une séance de distribution des masques, couplée à la sensibilisation sur le respect des gestes barrière au marché de Womey.

A la place du marché, elles ont rencontré Yaramon DELAMOU, 42 ans et Marie LOUA, 48 ans, toutes deux à la recherche de condiments pour le repas familial du jour.

Yaramon DELAMOU en foulard vert dira après avoir arboré son masque « je suis très contente de recevoir ce masque en ma qualité de ménagère et mère de cinq enfants et veuve. J’ai toujours pensé à l’achat d’un masque mais la période de soudure qui s’annonce et les charges familiales, ne me permettent pas de m’en procurer bien que le prix soit raisonnable. Je me sens protégée contre cette pandémie du coronavirus. Merci à l’UNICEF et merci au fonds Sida ».

Marie LOUA aussi, portant son masque avec joie, dira « Je remercie l’UNICEF et le fonds Sida pour cette assistance à la communauté de Womey. Je suis venue ce matin du campement d’agriculture Vakangna pour chercher des condiments au marché. Nous avons récemment appris que nous devions désormais porter un masque dans les lieux publics. En cette période de début de saison des pluies, nos sources de revenus étant très faibles, l’achat d’un masque n’était pas une priorité. Ce masque que je viens de recevoir me servira jusqu’à la fin de l’épidémie, car je le porterai à tout moment et je veillerai à le laver et en prendre soin comme indiqué. Je conseille à tous ceux qui ont bénéficié de cette assistance de porter leurs masques afin de se protéger et de protéger les autres ».

UNICEF Guinee
Production de masques à Nzerekore

Avec un financement du Fonds Suédois (Sida), cet appui de l’UNICEF aux communautés marque une grande avancée dans la prévention contre la COVID-19, car des milliers de personnes vulnérables ont pu bénéficier d’un masque de protection leur permettant de se mettre à l’abri de cette pandémie, tout en appliquant les autres gestes barrières.

Cet appui traduit également la volonté et l’engagement de l’organisation d’être au côté du Gouvernement à travers le Ministère de la Santé, pour éradiquer totalement cette pandémie en République de Guinée.

Fatou Tandiang, Unicef Guinée

Articles Similaires

TABASKI : un mort et douze blessés enregistrés à Kankan

LEDJELY.COM

N’ZEREKORE : l’Association des tailleurs fête son anniversaire

LEDJELY.COM

CONTROLE DU PORT DES MASQUES : deux militaires échappent de justesse à un lynchage à N’zérékoré

LEDJELY.COM

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Privacy & Cookies Policy
Lorem Curabitur dolor elementum Donec felis