Ledjely.com
Accueil » Le peuple de Guinée est le plus débout de la sous-région, c’est l’armée guinéenne qui manque les grands rendez-vous de l’histoire
A la une Actualités Politique Tribune

Le peuple de Guinée est le plus débout de la sous-région, c’est l’armée guinéenne qui manque les grands rendez-vous de l’histoire

De la résistance à la pénétration coloniale, aux mouvements de contestation en cours dans la savane guinéenne (qui prennent progressivement le nom de code de “Printemps Manding”), en passant par les mouvements de libération du joug colonial, les différentes manifestations estudiantes dans les campus de Conakry, de Kankan, de Labé, etc., les grèves générales illimitées conduites par les syndicalistes Ibrahima Fofana et Rabiatou Sera Diallo, la grande mobilisation au stade du 28 Septembre contre le CNDD, les mouvements sociaux dans le secteur éducatif, et les présentes manifestations du FNDC, pour ne citer que ceux-là, le peuple de Guinée est et demeure l’un des plus prompts de l’Afrique de l’Ouest à se battre pour ses droits à chaque fois que cela est nécessaire.

Ces derniers jours, il devient de plus en plus fréquent de voir certains déclarer sur les réseaux sociaux et souvent avec ironie (par ignorance ou en connaissance de cause) que les peuples X ou Y sont engagés et que le peuple de Guinée est soumis. Cette perception s’apparente, de mon point de vue, à une facilité intellectuelle qui résulte d’un complexe grandissant de certains compatriotes face au reste du monde. A mon humble avis, le peuple de Guinée reste et demeure l’un des plus héroïques, pour ne pas dire le plus vaillant et le plus déterminé de notre sous-région.

Pour nous en convaincre, posons-nous la question de savoir, quel peuple dans la sous-région qui a enregistré autant de morts, autant de blessés et autant d’arrestations que le nôtre dans les manifestations politiques et sociales depuis l’avènement de l’indépendance dans nos pays ? Quel peuple a essuyé autant de balles et de gaz lacrymogène que le peuple martyr de Guinée? Quel peuple a mobilisé autant de foules, simultanément dans plusieurs grandes villes, que ce même vaillant peuple de Guinée, notamment avec le FNDC?

Sous le seul régime de Monsieur Alpha Condé, le décompte macabre dépasse déjà 200 victimes, dont plusieurs dizaines dans la seule journée du 22 mars 2020. Par comparaison, dans certains pays voisins, à 10 victimes déjà (que Dieu et les hommes dotés d’un minimum de conscience me pardonnent du peu), toutes les composantes de la société, notamment l’armée, prennent leurs responsabilités.

En janvier février 2007, ce sont des dizaines de Guinéens qui étaient tombés sous les balles du général Lansana Conté, mais cela n’avait pas empêché le vaillant peuple de Guinée, de sortir, et ce, malgré les menaces de la toute puissante junte militaire d’alors, contre les velléités de confiscation du pouvoir par le CNDD qui semblait sous-estimer la détermination de la jeunesse guinéenne à défendre la démocratie.

Je me rappelle encore comme si c’était hier, à la veille de la manifestation contre la junte militaire en 2009, quand un béret rouge, en conversation directe avec moi, me disait que si on sortait ce 28 septembre, que la répression serait si forte que le peuple de Guinée n’aurait plus jamais le courage de manifester. Mais c’était mal connaître le peuple vaillant de Guinée. Nous avons bravé leurs menaces et interdictions, et avons montré au monde entier notre opposition à une nouvelle confiscation du pouvoir dans notre pays. La junte a tué plus d’une centaine de nos amis ce jour. Elle a blessé bon nombre d’entre nous autres qui avions plutôt été fortunés en ne tombant pas tomber sous les balles. Je m’en suis sorti personnellement avec des douleurs au genou gauche qui ont conduit ultérieurement à une intervention chirurgicale.

Ironie du sort, la même armée est aujourd’hui au service de notre compagnon de lutte d’alors, Monsieur Alpha Condé, qui semble déterminé à nous intimider et nous arrêter par les mêmes méthodes qui ont échoué dans le passé. Encore une fois, le peuple fait son devoir comme il l’avait fait dans le passé, mais hélas encore une foi, l’armée sert la tyrannie qui sévit contre le peuple, comme elle l’avait fait autrefois. Elle risque encore de manquer un autre grand rendez-vous de notre histoire.

C’est donc plutôt notre armée qui est soumise, et non le peuple. C’est notre armée qui semble préférer tirer sur sa population pour les tyrans qui l’achète, avec l’argent du contribuable. C’est toujours elle qui est manipulée par des gens dont le pouvoir ne tient qu’à la seule fidélité de cette armée.

Nombreux sont ceux qui pensent que notre armée est faible, anti républicaine et vendue au dictateur Alpha Condé. Beaucoup de personnes pensent que notre armée ne brille que par des coups d’eEtat sur des cadavres. Mais sincèrement parlant, dans la situation actuelle de la Guinée, Monsieur Alpha Condé doit malheureusement être accepté comme le président de la Guinée jusqu’au jour où il officialisera sa candidature à sa propre succession. La constitution de 2010, la seule valable en Guinée, le reconnaît encore président. C’est le jour où sa candidature sera officielle qu’il perdra toute légalité, après avoir déjà perdu sa légitimité. Et ce jour là, nous espérons que les républicains de notre pays prendront leurs responsabilités, à tous les niveaux.

Que Dieu sauve la Guinée et les Guinéens.

Mamoudou Nagnalen Barry

Articles Similaires

PROCÈS DE MADIC 100 FRONTIÈRE : le verdict attendu le 8 février prochain

LEDJELY.COM

KINDIA : un militaire condamné à 18 mois de prison avec sursis

LEDJELY.COM

JOURNÉE INTERNATIONALE DE L’ÉDUCATION : des acteurs plaident pour la réforme du système éducatif guinéen

LEDJELY.COM

Le réseau AFRIKKI apporte son soutien à l’activiste Foniké Menguè et exige sa libération immédiate

LEDJELY.COM

CONAKRY : l’AVCB commémore le cinquantenaire des pendaisons de 1971

LEDJELY.COM

MEDIAS : les Associations de presse condamnent la perquisition des locaux de Gangan TV

LEDJELY.COM
Chargement....