Ledjely.com
Accueil » DERNIÈRE MINUTE : une grande manifestation programmée pour ce mardi à Kankan
A la une Actualités Haute-Guinée Société

DERNIÈRE MINUTE : une grande manifestation programmée pour ce mardi à Kankan

C’est une information de dernière minute. Une nouvelle manifestation est programmée ce mardi dans la ville de Kankan. En effet, certaines femmes de la commune urbaine ont décidé de battre le pavé demain pour exiger la libération de leurs « enfants » arrêtés la semaine dernière lors de la manifestation contre le manque d’électricité dans la ville et transférés ce lundi matin à la Maison centrale de Kankan, rapporte le correspondant du Djely basé dans la région de la savane guinéenne.

« Nous sortirons demain, pas pour casser ni insulter quelqu’un. Nous allons sortir pour demander la libération de nos enfants. Ce qu’ils demandent (à savoir une bonne fourniture de l’électricité, ndlr) est une nécessité et cela ne vaut pas la peine de les arrêter, pire les déférer. C’est une grande insulte pour la population de Kankan. La manifestation est d’ailleurs un droit dans ce pays. S’ils ne libèrent pas nos enfants d’ici demain à 8 heures, nous sortirons et ils vont nous arrêter tous et nous déférer à la maison centrale. Nous allons passer la fête de Tabaski avec nos enfants en prison« , ont annoncé Naba Kaba et Fanta Kaba.

Si cette menace de manifestation est mise à exécution par ces femmes, ce serait la grande nouveauté de la grogne qui secoue la Haute-Guinée ces dernières semaines. Car jusqu’ici, c’est la jeunesse qui s’était mobilisée dans les rues de la ville.

Nouvel échec des négociations avec les autorités

Après plus de deux heures d’intenses discussions avec les autorités locales, les représentants des contestataires réunis au sein du Mouvement des jeunes pour l’électrification de la Haute-Guinée ont finalement décidé de se joindre aux femmes pour manifester ce mardi pour exiger la libération de leurs camarades.

Une information confirmée par le chargé de communication du mouvement. « Notre souhait était de voir nos amis avec nous aujourd’hui. Mais ce que les autorités, notamment le gouverneur (de la région de Kankan, Sadou Keita), nous ont dit ce soir nous a déçu. Car elles ont dit que nos camarades ne peuvent pas être libérés maintenant. Nous aussi, nous sortirons demain (mardi 28 juillet) contre vent et marée. S’ils veulent nous arrêter et nous déférer, qu’ils le fassent« , a prévenu Mamoudou Kaba.

Michel Yaradouno pour Ledjely.com

Articles Similaires

URGENT : Étienne Soropogui arrêté par des hommes en uniforme

LEDJELY.COM

SIMANDOU : le Collectif des organisations de la société civile pour la défense des communautés soulève des préoccupations et formule des recommandations

LEDJELY.COM

Et pourtant, les sanctions de la CEDEAO ne sont pas sans effet

LEDJELY.COM

DANSA KOUROUMA : « La CEDEAO peut geler les avoirs (et non) l’honneur et la dignité des Guinéens »

LEDJELY.COM

Les tueries le long de l’Axe s’invitent dans une plénière du CNT

LEDJELY.COM

BOKE : la route en piteux état

LEDJELY.COM
Chargement....