Ledjely.com
Home » COVID-19 I « Produire des masques pour la communauté de Koundara renforce notre confiance », Aissatou
A la une Actualités Publireportage Santé Societé

COVID-19 I « Produire des masques pour la communauté de Koundara renforce notre confiance », Aissatou

En appui au Gouvernement de la Guinée pour doter chaque Guinéen d’un masque de protection, grâce au financement du Fonds Suédois (Sida), l’UNICEF a financé des groupements de femmes pour la fabrication des masques de protection. 

Le 23 Mars 2020, le Président de la République décrète l’Etat d’urgence sanitaire dans tout le pays suite à la pandémie de la COVID-19 qui prend de l’ampleur à une vitesse exponentielle. Afin d’appuyer le Gouvernement Guinéen dans la riposte à travers entre autres, la dotation de chaque Guinéen d’un masque de protection, grâce au financement du Fonds Suédois (Sida), l’UNICEF a financé des groupements de femmes identifiés par le biais de nos bureaux de Zone (Kankan, Nzérékoré, Labé, Basse-Côte), pour la fabrication des masques de protection individuelle afin de renforcer le respect des gestes barrières. Ces maques contribueront considérablement à réduire le risque de contamination à travers une distribution massive aux couches les plus vulnérables. Cet appui de l’UNICEF aux communautés à la base permet non seulement de produire des masques de qualité, mais aussi de générer des revenus pour la communauté.

UNICEF Guinee
Production de masques à Boffa

A Koundara, l’Association des Femmes couturières de Koundara existe depuis maintenant 20 ans. Elle compte 12 membres et a participé à l’effort national de production de masques. « Avant cette opportunité toutes nos activités avaient baissé considérablement. Les habits et les draps que l’on confectionnait ne s’achetaient plus à cause de la conjoncture actuelle provoquée par la  COVID-19 », nous révèle Aissatou Sidibe, Responsable de l’association.
Cette opportunité est donc apparue comme une bouffée d’oxygène pour leur activité en ces moments difficiles. L’Association a ainsi produit 5 250 masques non sans mettre en place des dispositions qui s’alignent aux recommandations globales pour éviter la propagation de la COVID-19. 10 membres ont été mobilisés pour la confection des masques, en raison de 525 masques par personne et seulement 2 personnes par atelier pour le respect des distanciations sociales.

Pari gagné pour l’Association qui a ainsi contribué à la protection des populations les plus vulnérables de Koundara contre la COVID-19 « Cette opportunité qui nous a été offerte par l’UNICEF et ses partenaires a réellement contribué à valoriser notre travail à travers la production locale de masques pour la protection des populations, chose qui a été très bien appréciée par nous les femmes des zones rurales, en plus de nous permettre d’avoir un peu de revenue pour la famille durant cette période difficile », conclue Aissatou Sidibe.

UNICEF Guinee
Production de masques à Fria

Du côté de Fria, c’est une toute aussi une belle histoire ! En effet, le Centre d’Autonomisation des Femmes (CAF) de Fria, avec ses 45 ans existence compte un effectif de 219 membres (4 encadreurs et 215 apprenantes) « Avant cette opportunité de production des masques, nous travaillions dans des conditions difficiles, sur 25 machines du centre, 19 ne fonctionnaient pas par manque de pièces de rechange, le centre n’avait plus d’intrants pour assurer ses activités de formation », nous explique Doubany CAMARA, Directeur du CAF Fria.

Pour sa part, le CAF de Fria a contribué à l’effort national en produisant 900 masques par jour. Conformément aux dispositions édictées par les autorités sanitaires pour le respect des règles barrières, le CAF a mis en place une organisation du travail très stricte à savoir,  la réduction considérable de l’effectif,  la suspension de toutes les activités de formation et d’animation, l’aménagement d’une grande salle spécialement pour la confection des masques avec une distanciation d’un mètre entre les machines et où l’accès est interdit à toute personne en dehors des 11 travailleurs.
Et pour finir, un dispositif de lavage de main et de prise de température est installé à l’entrée du centre où chaque membre de l’équipe lave ses mains et fait sa prise de température tous les jours. « L’impact de la production de ces masques est énorme dans la vie de notre centre. Elle permet non seulement de renforcer les capacités de fonctionnement du centre en mettant en marche les équipements de travail, mais aussi d’améliorer les conditions de vie d’au moins 50 à 60 personnes grâce aux revenus générés par le financement reçu de l’UNICEF pour la confection de ces masques » explique Doubany CAMARA.

 « Je suis monitrice au CAF de Fria, mariée et mère de 2 enfants. Grâce à la production des masques, j’ai pu rembourser deux mois d’arriéré de loyer et supporter tout le mois de ramadan sans aucune difficulté. Mon mari ne perçoit plus son salaire parce qu’il enseigne dans les écoles privées et les écoles sont fermées », témoignera Mariama CAMARA. Et pour Mariama Wany BANGOURA, couturière diplômée et mère célibataire de deux enfants « Par manque de moyens, je n’avais pas de machine pour travailler à mon propre compte. Mais grâce à la confection des masques que nous faisons au CAF de Fria, aujourd’hui, je me suis déjà trouvé une machine neuve. »

UNICEF Guinee
Production de masques à Kindia

Du côté du Centre d’Autonomisation des Femmes (CAF) de Kindia, les membres y développent plusieurs activités, couture, teinture, art culinaire, agro-alimentaire etc. Avec pour leur part 15 ans d’existence, 45 femmes s’affairent dans la couture, une vingtaine dans la teinture, et 4 à l’art culinaire. « Ces derniers temps nos activités tournent au ralenti. Notre centre n’était même plus bien fréquenté par les clients et même par certaines apprenantes, suite à la réduction des activités. Notre chiffre d’affaires a vraiment baissé à cause de la COVID 19 », témoigne Mmah BANGOURA, Directrice du Centre d’Autonomisation des Femme de Kindia. Malgré ces conditions, les membres du centre ont contribué à l’effort national avec la production de 10.500 masques, tout en appliquant rigoureusement les mesures barrières dans chaque unité de production et une supervision quotidienne renforcera le respect des mesures barrières et des normes de qualité pour la production des masques.

La production de masque a eu un impact très positif pour le centre. Elle a renforcé la confiance entre les CAF, les organisations féminines de la place et surtout favorisé l’adhésion de tous à la lutte contre la COVID 19. « Depuis des années le CAF et ses unités travaillent avec des petits moyens. Mais avec cette remise d’un fonds aussi important, nous aurons à rééquiper et renforcer la capacité de production de notre centre. Cela permettra à chacune des femmes de nos unités d’économiser plus d’argent et de subvenir aux besoins de nos enfants et de nos familles respectives » ajoutera Mme Mmah Bangoura.
Hadja T. Souaré, 50 ans, quant à elle, dira « je ne connais que la couture. J’ai formé beaucoup de jeunes filles et il y en a qui sont aujourd’hui formatrices et mères de familles. Mais, force est de reconnaitre que cela fait très longtemps que nous n’avons pas eu un appui financier aussi important, merci pour la confiance. Cela va améliorer le niveau de vie de nos membres. Nous sommes vraiment motivées ».

UNICEF Guinee
Production de masques à Boffa

Avec un financement du Fonds Suédois (Sida), cet appui de l’UNICEF aux communautés marque une grande avancée dans la prévention contre la COVID-19, car des milliers de personnes vulnérables ont pu bénéficier d’un masque de protection leur permettant de se mettre à l’abri de cette pandémie, tout en appliquant les autres gestes barrières.

Cet appui traduit également la volonté et l’engagement de l’organisation d’être du côté du Gouvernement à travers le Ministère de la Santé, pour éradiquer totalement cette pandémie en République de Guinée.

Fatou Tandiang, Unicef Guinée

Articles Similaires

N’ZÉRÉKORÉ/MEDIAS : un confrère de la région menacé

LEDJELY.COM

GUINÉE : des campagnes citoyennes pour aider des patients gravement malades à retrouver leur santé

LEDJELY.COM

Kankan: un mort et plusieurs blessés à l’occasion de la Saint-Valentin !

LEDJELY.COM

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Privacy & Cookies Policy
adipiscing nec Nullam id Aliquam ipsum justo felis Aenean