Ledjely.com
Home » FÊTE DE LA TABASKI : les mosquées s’apprêtent à accueillir les fidèles musulmans
A la une Actualités Afrique Basse Guinée Religion

FÊTE DE LA TABASKI : les mosquées s’apprêtent à accueillir les fidèles musulmans

Fermées aux fidèles musulmans depuis l’instauration de l’état d’urgence sanitaire le 26 mars dernier, les mosquées seront exceptionnellement ouvertes dans le Grand Conakry et certaines communes urbaines touchées par le COVID-19 ce vendredi 31 juillet 2020, à l’occasion de la prière de l’Aid el-Kébir. Au district de Sanoyah-KM36, où s’est rendu un reporter du Djely, les mosquées sont prêtes à accueillir les fidèles musulmans.

Nous sommes à la Mosquée Al Imane de Sanoyah-Rails Plateau. Cette maison de Dieu qui accueille en temps normal 600 fidèles a déjà fait son nettoyage. Les tapis ont été déjà lavés, les fenêtres complètement dépoussiérées. Elle est prête à recevoir les fidèles. Mais au moment de notre passage, aucun kit d’hygiènes  pour prévenir le COVID-19, n’était encore installé.

«  Après l’entretien de la mosquée, nous sommes enfin prêt pour recevoir demain les fidèles musulmans. Et dès demain matin nous allons déposer les kits dans la cour de la mosquée, à l’entrée, afin que chacun puisse se laver les mains, et le port de masque sera obligatoire. Cette fois-ci, au lieu de recevoir 600 fidèles, nous ne recevrons que 400 à 450 fidèles pour pouvoir respecter la distanciation sociale. Après des mois de fermeture, c’est ce vendredi qu’on permet de revenir prier dans les mosquées. Donc, il faudrait s’attendre une grande foule et cela nous inquiète beaucoup. Nous demandons au Tout Puissant Allah de nous épargner de cette maladie pour toujours, afin que les gens reprennent leurs activités normalement. Car tous les jours qui passent on nous reproche de la  fermeture des mosquées  Et toujours pour la fête de demain, on nous informe qu’un espace est nettoyé dans la cour du collège Rabiatou Serah pour que les gens prient, mais moi j’ai proposé de le faire à la mosquée à cause de la pluie. En plus, on est un peu en retard dans les préparatifs de l’espace public », a expliqué Moustapha Ismaël Soumah, l’imam de la mosquée.

Pour le moment, ni le gouvernement ni le Secrétariat général aux Affaires religieuses n’a envoyé des kits sanitaires dans les mosquées visitées. « Nous n’avons rien reçu pour le moment. Mais certaines personnes de bonne volonté comme notre chef secteur Monsieur Mamadi Kaba et sa femme nous ont donné des kits ; et nous avons aussi les anciens kits reçus au temps d’Ebola. Ce sont ces kits que nous allons placer demain dans la cour de la mosquée », a-t-il ajouté.

La  grande mosquée de Sanoyah-KM36 a aussi fait son nettoyage et son grand imam Naby Camara, qui dirige d’ailleurs la prière sur les espace publics pendant les fêtes, dit se conformer aux décisions des autorités. « Nous, on ne peut que prier Dieu et nos autorités pour que cette décision (de permettre la prière collective) soit pérenne. Que les mosquées restent ouvertes. Comme ça, on peut aussi se conformer aux mesures barrières édictées par les autorités sanitaires du pays comme le lavage des mains avant d’accéder à la mosquée, le port du masque et la mesure de distanciation physique entre les fidèles dans les mosquées. Mais il est important qu’on s’efforce à continuer la prière à la mosquée. Parce que c’est dans les maisons de Dieu qu’on peut mieux implorer sa grâce pour qu’il nous éloigne de cette maladie. Mais comment peut-on combattre une telle tragédie si les croyants ne prient même pas ? À plus forte raison prier Dieu pour qu’il nous pardonne. Actuellement, beaucoup sont les musulmans qui ne prient pas et qui n’entendent même pas l’appel à la prière. Donc voilà ce que nous, les religieux, demandons aux responsables religieux et aux autorités du pays », a plaidé le guide.

Parlant des préparatifs de cette réouverture exceptionnelle des mosquées, le premier imam de Sanoyah dit avoir diligenté une équipe composée de jeunes pour un bon déroulement de la prière. « Toutes les dispositions sont prises, en commun accord avec les jeunes du quartier, pour assainir l’enceinte de notre grande mosquée. Parce que ça fait plus de 3 mois qu’elle est fermée sans aucun entretien », a-t-il souligné.

Balla Yombouno

Articles Similaires

ENTA FASSA : une famille victime d’une attaque armée, de l’argent et des objets emportés

LEDJELY.COM

CELLOU DALEIN DIALLO: “le FNDC continuera…”

LEDJELY.COM

RAMADAN : Conakry à l’heure de la rupture du jeûne !

LEDJELY.COM

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Privacy & Cookies Policy
Donec justo felis neque. mi, libero.