Ledjely.com
Home » GRAND CONAKRY : la prière collective n’est autorisée que pour l’Aid
A la une Actualités Coronavirus Religion

GRAND CONAKRY : la prière collective n’est autorisée que pour l’Aid

Exceptionnellement, le Secrétariat général des Affaires religieuses a autorisé la prière collective dans les mosquées et les espaces dédiés à l’occasion de la célébration de la fête de la Tabaski ce vendredi 31 juillet 2020 dans le Grand Conakry et certaines communes urbaines touchées par l’épidémie du nouveau coronavirus. Le premier grand rassemblement religieux depuis la fermeture des lieux de culte suite à l’instauration de l’état d’urgence sanitaire, le 26 mars dernier.

Etant donné que la fête de la Tabaski de cette année tombe sur un vendredi, jour de grande prière de la semaine, certains se demandent si, après la prière de l’Aid el-Kébir, ils pourront retourner dans les mosquées pour la grande prière du vendredi entre 13 heures et 14 heures. Pour répondre à la question, Ledjely.com a joint au téléphone Dr. Mohamed Lamine Diallo, le directeur général du Fonds national de la Zakat et du WAQF au Secrétariat général des Affaires religieuses.

Au cours de l’entretien, il a expliqué que l’autorisation de prière collective ne concerne que la célébration de l’Aid el-Kébir, la fête de la Tabaski. « Par conséquent, explique-t-il, nous demandons aux fidèles de retourner à leurs domiciles dès après la prière, de ne pas traîner ».

S’agissant des dispositions prises pour éviter la propagation du COVID-19 à l’occasion de ces grands rassemblement, le religieux rappelle que les mesures barrières édictées par les autorités sanitaires guinéennes restent en vigueur. « Il n’y a pas de nombreux fixes dans les mosquées et les espaces de prière puisque les capacités d’accueil diffèrent d’un endroit à un autre. Cependant, il faudra respecter la distance minimale d’un mètre et demi entre les fidèles. Le port du masque doit aussi être respecté, et des kits de lavage de mains vont être installés dans les mosquées et les espaces de prière », a-t-il annoncé.

Aux personnes qui sont malades ou craignant pour leur santé en allant dans les mosquées ou les autres lieux retenus pour accueillir la prière de la Tabaski, Dr. Mohamed Lamine Diallo les invite à rester chez eux pour ne pas s’exposer ou mettre la santé des fidèles en danger.

Quant au sermon, l’imam à la mosquée de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry annonce qu’il sera consacré essentiellement à la crise sanitaire du COVID-19. Sa durée sera réduite afin que la foule ne reste pas longtemps réunie à un seul endroit.

Après la prière de l’Aid el-Kébir, le directeur général du Fonds national de la Zakat et du WAQF encourage les fidèles à renter directement chez eux et à veiller à ce que les enfants ne sortent s’exposer dans les rues.

Articles Similaires

Kankan : C’est parti pour la formation des membres de bureaux vote

LEDJELY.COM

COVID-19: un cadre du ministère du Budget testé positif

LEDJELY.COM

HUMANITAIRE/SANTE : 7ème continent au secours de 7 orphelinats

LEDJELY.COM

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Privacy & Cookies Policy
quis, nunc at sit Curabitur venenatis, et, suscipit commodo