Ledjely.com
Accueil » KANKAN : les bars et les maquis ouverts à l’occasion de la Tabaski malgré l’état d’urgence sanitaire
A la une Actualités Coronavirus Haute-Guinée Société

KANKAN : les bars et les maquis ouverts à l’occasion de la Tabaski malgré l’état d’urgence sanitaire

Décrété le 26 mars dernier par le président Alpha Condé et reconduit à plusieurs reprises depuis, l’état d’urgence sanitaire souffre d’application dans de nombreuses localités à travers le territoire national. Dans la commune urbaine de Kankan, un simple tour des lieux de loisirs permet de se rendre compte que cette décision est loin d’être appliquée, surtout en cette période de fête de la Tabaski. C’est le constat fait sur place dans plusieurs quartiers animés du Nabaya par le correspondant du Djely dans la région de la savane guinéenne.

Malgré l’annulation de la grande mamaya, la ville de Kankan connaît une véritable réjouissance ces jours-ci à l’occasion de la célébration de la fête de l’Aid el-Kébir. Les bars et les maquis de la cité refoulent du monde depuis jeudi soir. Dans ces lieux de loisirs, les gestes barrières sont complètement oubliés, le COVID-19 est d’ailleurs devenu le sujet à ne pas aborder.

Dans les motels, les mesures barrières édictées par les autorités sanitaires du pays sont foulées au sol, les quelques-uns qui ont installé des kits de lavage de mains ne les font pas utiliser correctement. En interrogeant quelques clients de ces lieux sur l’état d’urgence sanitaire en vigueur, les réponses se résument en : « Il y a des cas de COVID-19 dans notre ville alors que les marchés sont ouverts. Les mesures sont même bafouées par nos autorités ».

Dans les restaurants de la ville aussi l’ambiance est identique. Difficile d’ailleurs les nuits d’avoir une place car les clients se bousculent pour avoir des chaises pour s’asseoir. Les autorités locales restent muettes face à cette réalité. Pourtant, elles avaient assuré que toutes les dispositions sont prises pour faire respecter strictement l’état d’urgence sanitaire dans la préfecture à l’occasion de la fête.

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

KAGBELEIN : un présumé voleur de moto lynché à mort par une foule en colère

LEDJELY.COM

Le journaliste Ibrahima Sadio Bah recouvre la liberté après sa condamnation dans une « banalité rare »

LEDJELY.COM

EXCLUSIF : vers la mise en place d’un comité de normalisation à la tête de la Feguifoot

LEDJELY.COM

POLICE ROUTIÈRE : « Aucun policier en civil ne doit arrêter un motard » (commissaire Zakaria Camara)

LEDJELY.COM

JUSTICE : les huissiers et les avocats suspendent leur grève

LEDJELY.COM

DINGUIRAYE : le calme revient à Banora après les violences du week-end dernier

LEDJELY.COM
Chargement....