Ledjely.com
Accueil » N’ZÉRÉKORÉ : 1 796 candidats des écoles professionnelles affrontent les épreuves de l’examen de sortie
A la une Actualités Guinée Forestière

N’ZÉRÉKORÉ : 1 796 candidats des écoles professionnelles affrontent les épreuves de l’examen de sortie

En Guinée, les épreuves de l’examen de sortie au compte des écoles professionnelles viennent d’être lancées, ce lundi 3 août 2020 sur l’ensemble du territoire national. Dans la région de la Guinée forestière, c’est le gouverneur de région, en compagnie du directeur régional de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, qui a procédé au lancement de ces épreuves.

Ils sont au total 1 796 candidats dont 977 filles, partagés entre 7 centres, qui sont concernés par cet examen de sortie, dans le sud du pays.

A cette occasion, le directeur régional de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle, de l’Emploi et du Travail a fait mention des statistiques des candidats. « Ils sont 1 796 candidats dont 977 filles, des filières de santé communautaire, de sage femme, de labo, infirmiers d’Etat, secrétariat, mécanique auto, chaudronnerie, comptabilité et des ENI, qui affrontent ces épreuves. Ils sont repartis entre 7 centres d’examen et le lancement a eu lieu au Centre de Formation Professionnelle », a précisé Jean Guilavogui.

Par ailleurs, le numéro 1 de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle dans la région est revenu sur les dispositions prises dans le cadre de la lutte contre le COVID-19. « Nous avons reçu des instructions fermes du gouvernement. Et par rapport à l’épidémie, le département a mis à notre disposition des kits de lavage des mains, des thermoflashes qu’on a installés dans les centres d’examen », a-t-il indiqué. Et d’ajouter : « Le port des masques est obligatoire et les candidats sont installés 25 à 30 par salle. Cela pour respecter la distanciation sociale », conclut-il.

A lire  CONAKRY/FNDC: des incidents signalés par endroit

Procédant au lancement des épreuves, le gouverneur de N’Zérékoré a martelé que l’enseignement technique et professionnel a son pesant d’or dans le développement d’un pays. « J’accorde beaucoup plus d’importance à l’enseignement technique qu’à l’enseignement général. Parce que c’est l’enseignement technique et la formation professionnelle qui développent un pays. Vous êtes les futurs ouvriers, les futurs cadres techniques de ce pays. Je vous invite donc à fournir beaucoup d’efforts pour qu’à la proclamation des résultats qu’il y ait un succès éclatant. Bonne chance », a souhaité général Mohamed Garé.

De N’Zérékoré, Niouma Lazare Kamano pour Ledjely.com

Articles Similaires

EDUCATION : la digitalisation, une réforme nécessaire dans l’organisation des examens

LEDJELY.COM

PRESIDENTIELLE 2020 : un sondage annonce jusqu’à 86 % de participation à Conakry

LEDJELY.COM

Suite à l’interdiction de sa manifestation, le FNDC « maintient sa marche sous la forme de résistance »

LEDJELY.COM

KANKAN : quand la politique devient un refuge pour les diplômés sans emploi

LEDJELY.COM

Benaouda Lebdai – « Les Écumes de la rancœur » de Yamoussa Sidibé

LEDJELY.COM

INSÉCURITÉ/SANOYAH-KM36 : deux personnes tuées par des hommes armés

LEDJELY.COM
Chargement....