Ledjely.com
Accueil » PÉRIPHÉRIE DE CONAKRY : un vieil homme tué par balles
A la une Actualités Faits-divers Société

PÉRIPHÉRIE DE CONAKRY : un vieil homme tué par balles

Elhadj Ibrahima Diallo, originaire de Dalaba, a reçu une visite d’hommes armés à son domicile dans la nuit de dimanche 2 à lundi 3 août vers deux heures du matin. Une visite qui aura coûté la vie au vieil homme, âgé de 77 ans. Marié et père de 4 enfants, le défunt est un ancien déguerpi de Kaporo-Rails qui vivait ces derniers temps au quartier de Bailobayah, dans la commune urbaine de Dubreka, en périphérie de Conakry. Il a rejoint sa dernière demeure dans la soirée de ce lundi.

Ses anciens voisins du côté de Kaporo-Rails se souvient d’un homme modeste et sociable. Mamadou Samba Sow, porte-parole de l’Association des victimes de Kaporo-Rails, joint au téléphone par Ledjely.com est revenu sur les derniers moments de la vie du défunt et les circonstances dans lesquelles le drame s’est produit. « Avec la casse de Kaporo-Rails en 2019, il a perdu toutes ses maisons ; et donc il est parti s’installer du côté de Bailobayah à Dubreka. Donc dans la nuit de dimanche à lundi, il a reçu la visite d’hommes armés. Il est sorti voir quand il a entendu du bruit. Et entre temps, il a reçu une balle qui lui a coûté la vie. Les malfrats sont rentrés dans la maison, ils ont pris des téléphones et son poste téléviseur, brutalisé une vieille dame qui était à l’intérieur. Mais finalement, ils ont abandonné le poste téléviseur avant de sortir de la maison », a-t-il relaté.

A en croire M. Sow, le défunt n’était pas nanti ces derniers temps et n’avait pas de problème connu avec qui que ce soit. « A l’époque où il vivait à Kaporo-Rails, le vieux revendait des oignons. On ne sait pas maintenant s’il a changé d’activité dernièrement« , souligne t-il.

Au moment de l’attaque, les forces de sécurité ont été appelées, mais elles sont arrivées tardivement sur les lieux. « La famille a appelé les forces de l’ordre. Mais elles sont arrivées tardivement sur les lieux. Il paraît que les agents n’ont pas retrouvé facilement le chemin menant aux lieux. Entre temps, les assaillants avaient pris la fuite. Le corps a été transporté à l’hôpital Ignace Deen pour, dit-on, des fins d’enquêtes. Mais le corps a été restitué à la famille plus tard qui a procédé à son inhumation après la prière de 17 heures », a-t-il ajouté.

Un jeune présumé revendeur de chanvre indien a été interpellé pour des fins d’enquête.

Hawa Bah

Articles Similaires

MACENTA : des allégations de corruption entachent le processus de recrutement des enquêteurs pour le PDAIG

LEDJELY.COM

FORÊT DE KAKIMBO : un patrimoine en voie de disparition !

LEDJELY.COM

URGENT : la société Guinée Games invitée à cesser toute activité sur l’ensemble du territoire national

LEDJELY.COM

CONAKRY : OSH-Guinée célèbre en différé le mois de l’enfant

LEDJELY.COM

MADIC 100 FRONTIÈRES : « Mon combat n’était pas de montrer aux Guinéens que je suis un héros »

LEDJELY.COM

Les premiers mots de Youssouf Dioubaté à sa sortie de prison

LEDJELY.COM
Chargement....