Ledjely.com
Accueil » Des cartes professionnelles biométriques pour les commerçants guinéens
A la une Actualités Commerce Guinée

Des cartes professionnelles biométriques pour les commerçants guinéens

Pour mettre fin à la fraude dans la délivrance des cartes professionnelles de commerçant, le département de tutelle a annoncé ce mardi 4 août 2020 le lancement des nouvelles cartes qui sont désormais biométriques et infalsifiables ; présentées comme indispensables pour ceux qui désirent exercer légalement leurs activités de commerce en République de Guinée.

Selon le directeur national du commerce intérieur, Ousmane Bah, ces nouvelles cartes sont non seulement biométriques et conçues en PVC (support plastique) mais aussi munies d’une bande magnétique sécurisée et non falsifiable.

L’administration souhaite, à travers ces nouvelles cartes, « constituer un fichier biométrique des acteurs du commerce des biens et des services sur l’ensemble du territoire national, contribuer à la formalisation du secteur informel, initier et mettre en œuvre tout programme, projet et ou activité de professionnalisation des acteurs ».

Pour obtenir ces cartes, les procédures à suivre, selon Ousmane Bah, sont nombreuses. « Pour obtenir une carte de commerce, tout opérateur économique du secteur du commerce des biens et services doit effectuer le paiement d’une redevance pour l’obtention de la carte fixée par les ministères du Commerce et du Budget auprès d’une banque commerciale de son choix dans un compte ouvert à cet effet, se rendre auprès du guichet d’enrôlement de son choix, muni de son reçu de versement bancaire, d’une copie de son RCCM dans la mesure où celui-ci est disponible », a-t-il annoncé.

Les cartes de commerçants permettent à leurs titulaires de « disposer d’un statut reconnu et protégé par l’administration, accomplir les formalités administratives et professionnelles avec un document légal et sécurisé, bénéficier de toutes les mesures d’accompagnement pour la mise en œuvre de programme et projet d’appui, et/ou d’activités de professionnalisation des acteurs du commerce identifiés et catégorisés« , a ajouté M. Bah.

Le ministre du Commerce, Boubacar Barry a expliqué qu’il y a un ensemble de réformes qui sont entamées au niveau de son département. « Et vous savez que la carte de commerçant permet d’accéder à un certain nombre d’obligations en terme d’obtention des visas auprès des ambassades pour les opérateurs qui vont à l’étranger pour faire leurs transactions commerciales, d’identification même à l’étranger en tant qu’acteur du secteur du commerce. Et nous avons été interpellé à plusieurs reprises par les ambassades pour essayer de certifier l’authenticité  de cartes de commerçants que leur présentaient des opérateurs. Parce qu’il arrivait qu’on présente différents types de cartes de commerçants et il y avait des faussaires partout. La carte n’était pas protégée ni sécurisée… », a-t-il justifié.

Balla Yombouno

Articles Similaires

UNIVERSITÉ DE SONFONIA : zoom sur l’application des nouvelles mesures sanitaires

LEDJELY.COM

800 femmes et jeunes filles des 5 communes de Conakry en formation aux dialogues communautaires

LEDJELY.COM

GUINEE : des pistes de réflexion pour crédibiliser et pacifier le processus électoral

LEDJELY.COM

Le siège du PUP fait peau neuve : Fodé Bangoura, l’artisan du renouveau d’un parti qu’on annonçait mort

LEDJELY.COM

GUINÉE : après la sortie de Michelle Bachelet, le FNDC appelle l’ONU « à joindre des actes forts aux déclarations de principes »

LEDJELY.COM

Le cri de cœur des citoyens de Kondiaran après l’arrêt des travaux de la route Kankan-Mandiana

LEDJELY.COM
Chargement....