Ledjely.com
Accueil » PRÉSIDENTIELLE DU 18 OCTOBRE : ce qu’en pense Abdoul Gadiry Diallo de l’OGDH
A la une Actualités Guinée Politique

PRÉSIDENTIELLE DU 18 OCTOBRE : ce qu’en pense Abdoul Gadiry Diallo de l’OGDH

Le président Alpha Condé, à travers un décret lu hier soir sur les antennes des médias publics, a pris la décision de convoquer le corps électoral le 18 octobre prochain pour la tenue du premier tour de l’élection présidentielle guinéenne. Une décision qui n’étonne guère la classe politique et certains acteurs de la société civile.

Interpelé sur la question, Abdoul Gadiry Diallo, président de l’Organisation guinéenne des droits de l’homme (OGDH) n’y voit pas d’inconvénient, si toutefois la convocation du corps électoral est faite dans le respect de la loi. Cependant, si la date du 18 octobre risque d’être un sujet à controverse, il invite la classe politique à un dialogue franc et inclusif pour le respect des principes démocratiques.

L’activiste des droits de l’homme (Gadiry Diallo) estime que si tous les principes et les règles démocratiques sont réunis pour la tenue de la date du 18, il n’y a pas de problème en la décision du chef de l’Etat. “En tant que défenseur des droits de l’homme, j’estime qu’il est de bon ton que l’on respecte le calendrier électoral. Et si le 18 octobre correspond effectivement à la date qui devrait être la date de l’élection du président de la République, l’idée de convoquer le corps électoral n’est pas mauvaise”, estime-t-il.

Si toutefois cette convocation est sujette à controverse du fait que certains nombres de préalables n’ont pas été respectés, alors, ajoute le président de l’OGDH, il est aussi du droit de ceux qui estiment, qu’ils doivent participer au processus électoral de relever des insuffisances liées aux préparatifs et d’engager un dialogue inclusif en vue de s’accorder sur un certain nombre de sujets.

Pour cela, Abdoul Gadiry Diallo demande, tant du côté de la mouvance présidentielle qu’au sein de l’opposition, à ce que chacun en ce qui le concerne fasse “une analyse objective des conditions de préparation du processus électoral pour résoudre les problèmes afin d’avancer”.

Ibrahima Kindi BARRY

Articles Similaires

REFILA : ouverture à Conakry d’un atelier sur les marchés de l’ananas

LEDJELY.COM

PRÉSIDENCE BIDEN : quelle place pour l’Afrique ?

LEDJELY.COM

NOUVEAU MANDAT : les défis du « Gouverner autrement », selon l’Hon. Zeinab Camara

LEDJELY.COM

MOUNTAGA KEITA : « la Guinée n’est pas un scandale, mais une aberration »

LEDJELY.COM

KANKAN : accusé de gestion opaque, le maire de Karifamoriah se défend

LEDJELY.COM

CHAN 2021 : entrée en matière idéale pour le Syli de Lappé Bangoura

LEDJELY.COM
Chargement....