Ledjely.com
Accueil » CONAKRY : un homme accusé de viol sur quatre mineures
A la une Actualités Faits-divers Société

CONAKRY : un homme accusé de viol sur quatre mineures

Les cas de viol sont devenus très récurrents ces derniers temps en Guinée. Ce lundi 17 août 2020, c’est un homme d’une soixantaine d’années qui a été présenté à la presse par la Brigade spéciale de protection des personnes vulnérables (BSPPV). Il est accusé de viol sur quatre mineurs. L’accusé rejette en bloc les faits qui lui sont reprochés.

Lors de la présentation du présumé violeur, l’adjudant-chef Souleymane Camara, chef cellule de protection des personnes vulnérables, à la gendarmerie nationale a expliqué que le « monsieur (âgé) d’une soixantaine  d’années gère une boutique au quartier Hamdallaye-Concasseur dans la commune de Ratoma est accusé d’attouchement sur quatre mineures. Mais aujourd’hui ce sont les parents de deux filles qui ont eu le courage de venir vers nous ; dont ceux de Kadiatou D., âgée de 9 ans et de Hawa S., 12 ans« .

« Le dernier cas qui l’a conduit ici, c’est l’affaire concernant la fille Kadiatou D., qui était allée à sa boutique pour acheter du pain aux environs de 22 heures. C’est ainsi que Monsieur Bintè a introduit la petite fille dans sa boutique, lui a proposé des petits bonbons. Il a descendu son caleçon et a commencé à faire des attouchements. Comme la fillette commençait à mettre du temps, sa maman prise de peur est allée à sa recherche. C’est ainsi qu’elle est a pris M. Bintè en flagrant délit avec la fillette qui était à moitié nue. Vu qu’il  se faisait tard, la dame a gardé son sang froid et le lendemain elle a rendu compte à son mari. Ce dernier a porté plainte à l’escadron. Reçu, M. Bintè a été entendu sur les faits, qu’il nie en bloc« , a expliqué l’adjudant-chef Souleymane Camara.

Interrogé, Mamadou K. D., père de Kadiatou D., victime présumée, explique : « L’acte s’est passé depuis le lundi 10 août. C’est seulement le mercredi 12 aux environs de 9 heures que ma femme m’a informé de ce qui s’est réellement passé, sous prétexte qu’elle avait peur. C’est ainsi que j’ai contacté l’escadron de Hamdallaye dont les agents ont procédé à l’arrestation du vieux. La gendarmerie m’a également recommandé d’aller faire test avec ma fille. Et le test a révélé effectivement que ma fille a été violée. C’est ainsi que plusieurs autres familles ont déclaré que leurs enfants ont été victimes de cette pratique« , a-t-il raconté.

Le présumé violeur, Bintè, rejette en bloc les accusations et parle de règlement de compte, assurant que le père de Kadiatou D. refuse de payer un crédit d’une valeur de 150 000 francs guinéens qu’il aurait contracté après de lui. « Je n’ai pas touché la fille. Je n’ai pas pensé à cela. Je n’ai jamais été surpris à l’intérieur de ma boutique à 22 heures avec la fille à moitié nue. Je ne reconnais aucune des filles ici présentes« , a-t-il rétorqué.

 Balla Yombouno

Articles Similaires

Le procès en appel de Madic 100 frontière renvoyé au 18 mars prochain

LEDJELY.COM

KANKAN : un étudiant décède en plein cours à l’Université Julius Nyerere

LEDJELY.COM

SANOYAH-KM36 : des vendeuses font leur retour sur les lieux où elles ont été récemment déguerpies

LEDJELY.COM

COYAH : un homme se suicide par pendaison, peu après son arrivée de Macenta

LEDJELY.COM

GOUÉCKÉ : des jeunes en colère incendient des installations de traitement Ebola

LEDJELY.COM

EBOLA ET COVID-19 : les leaders religieux de Kankan invités à sensibiliser pour le respect des mesures barrières

LEDJELY.COM
Chargement....