Ledjely.com
Accueil » MANIFS DU FNDC : Sékou Koundouno réagit à la visite du ministre Taran dans les familles des victimes
A la uneActualitésPolitique

MANIFS DU FNDC : Sékou Koundouno réagit à la visite du ministre Taran dans les familles des victimes

Par la voix de son responsable en charge des Stratégies et de la Planification, le Front national pour la défense de la constitution (FNDC) réagit au déplacement qu’une délégation du ministre de l’Unité nationale et de la citoyenneté a effectué ce week-end dans les familles de quelques victimes des manifestations organisées plus tôt au cours de cette année par le mouvement anti-troisième mandat. Pour Sekou Koundouno, à l’égard des familles endeuillées, la compassion du gouvernement est tardive et est surtout « teintée d’hypocrisie ». Au-delà, pour l’activiste du FNDC, la démarche du gouvernement est sous-tendue par une arrière-pensée politique : tenter de calmer la douleur des victimes dans l’optique des prochaines élections devant permettre à Alpha Condé d’obtenir son troisième mandat.

Ci-dessous l’intégralité de la déclaration de Sékou Koundouno

Le ministre Taran Diallo doit savoir qu’au moment où les familles de leurs victimes avaient besoin de la compassion de son Président et de son Gouvernement, elles en ont été cruellement privées. C’était en ce moment même où ils mettaient tout en œuvre pour instruire les hôpitaux publics de refuser de recevoir les victimes, de confisquer les corps et nier le bilan sanglant de leur crime.

Les familles des centaines de personnes tuées et blessées dans tout le pays n’ont jamais eu besoin d’une compassion teintée d’hypocrisie. Elles réclament JUSTICE pour leurs enfants. Donc, au lieu d’aller remuer le couteau dans leur plaie, M. Taran Diallo et sa délégation auraient dû transmettre les rapports d’autopsie à ces familles endeuillées.

Nous savons que dans le cadre de la campagne pour le 3ème mandat, la mission assignée à M. Taran par Alpha Condé n’est rien d’autre que de tenter de calmer la colère des familles des victimes. Ils ne veulent pas et ne rendront pas justice car ils savent que ce sont eux-mêmes les commanditaires de la répression.

C’est pourquoi le FNDC et ses avocats travaillent nuit et jour pour que tous ces responsables soient trimbalés devant la CPI. Les enquêtes préliminaires ont déjà commencé dans ce sens par le bureau de madame la procureure FATOU BEN SOUDA.

Sekou Koundouno

Responsable des stratégies et planification du FNDC

Articles Similaires

La CEDEAO avalise le calendrier de 24 mois et les 10 étapes

LEDJELY.COM

Victime d’un « mauvais sort », Mohamed Camara retrouvé mort sous le pont de Gbessia

LEDJELY.COM

DIALOGUE POLITIQUE : les citoyens de Kissidougou opposés à la délocalisation dans un autre pays

LEDJELY.COM

CADRE DE DIALOGUE : des coalitions politiques claquent la porte

LEDJELY.COM

T7-SONFONIA CASSE : un ouf de soulagement pour les citoyens

LEDJELY.COM

KALOUM : sit-in aux alentours du palais Mohamed V

LEDJELY.COM
Chargement....