Ledjely.com
Accueil » BEPC : candidats et surveillants peinent à s’approprier des règles sanitaires et de bonnes conduites dans un centre
A la une Actualités Education

BEPC : candidats et surveillants peinent à s’approprier des règles sanitaires et de bonnes conduites dans un centre

Les examens nationaux se poursuivent, avec le lancement ce mardi des épreuves du Brevet d’études du premier cycle (BEPC), marqués par le contexte de crise sanitaire liée à la pandémie du COVID-19. Pour éviter les contaminations, les parties prenantes sont appelées au respect des gestes barrières, en plus des règles édictées habituelles par le service des examens du ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation.

Mais dans certains centres, les gestes barrières peinent à être intégralement appliqués. Seuls les kits sanitaires et de lavage de main sont constatés sur place, tandis que la distanciation sociale n’est observée que dans les salles de classes. Aux alentours, les élèves sont laissés pour compte. Même lors des opérations de fouilles à l’entrée de leurs salles respectives, ils ne sont pas contraints d’observer la distanciation sociale. C’est du moins le constat fait à l’école primaire de Dixinn Centre 1 dans la commune de Dixinn.

Comme à l’accoutumée, dès après la montée des couleurs, les élèves se dirigent vers leurs salles de classes, préalablement identifiées. On peut observer des kits de lavage de main à l’entrée de chaque salle, mais seuls quelques élèves se lavent les mains avant d’y accéder. Pendant ce temps, les surveillants se continuent de fouiller les autres élèves.

Justement à ce niveau, certains élèves ont été appréhendé avec des sacs ou des pulls qui ont aussitôt été saisis. Une surveillante enceinte a été également contrainte de se débarrasser de son sac qui, selon elle, contient des documents. Un autre surveillant a été appréhendé en train de répondre au téléphone dans la cour après le lancement des épreuves.

A noter qu’une erreur d’informations a été constatée sur la carte d’une candidate. Toutefois, elle a pu rejoindre sa salle.

Hawa Bah

Articles Similaires

FNDC et Cie : quand le souci de l’intérêt collectif semble conduire les actes de quelques-uns

LEDJELY.COM

« Nous avons l’impression que les agents qui agissent sur le terrain avaient cette liberté d’utiliser les armes à feu », déplore Alseny Sall de l’OGDH

LEDJELY.COM

URGENT : Me Ismaël Konaté présente ses excuses au barreau de Guinée

LEDJELY.COM

MINES : Yakhouba Kourouma donne les contours du prix de référence pour la vente de la bauxite en Guinée

LEDJELY.COM

JUSTICE : Charles Wright ordonne des poursuites contre l’ancien ministre Moussa Sampil

LEDJELY.COM

« Ils m’ont dit que ce sont des militaires du Bataillon de la sécurité présidentielle qui ont tué mon fils »

LEDJELY.COM
Chargement....