Ledjely.com
Accueil » KOUROUSSA : à la rencontre du Conseil local des jeunes
A la une Actualités Haute-Guinée Jeunesse Société

KOUROUSSA : à la rencontre du Conseil local des jeunes

A l’image des autres localités considérées comme conflictuelles dans la région, où les conseils locaux de jeunes sont à pied d’œuvres pour rétablir une paix plus durable, le conseil local des jeunes de la commune urbaine de Kouroussa s’active pleinement aussi dans ce sens. Installé grâce à l’appui d’institutions onusiennes comme UNICEF, UNFPA et UNESCO, à travers le projet de participation des jeunes à la gouvernance locale, financé par le Fonds de consolidation de la paix (PBF), le CLJ à travers ses activités fédère les jeunes dans la dynamique de cohésion sociale, rapporte le correspondant du Djely basé en Haute-Guinée.

Placés sous l’autorité de la commune urbaine de Kouroussa, le Conseil local des jeunes a pour objectifs principaux de promouvoir la paix dans la cité et plaider auprès des autorités la cause de la jeunesse lors des prises de décisions. De son installation il y a près d’un an à maintenant, cette structure d’identification et de veille citoyenne sur les besoins des jeunes a réalisé plusieurs activités dans le cadre de la promotion de la paix et de la cohésion sociale. « Grâce à nos partenaires du programme PBF et à la commune, nous avons organisé des séances de sensibilisations sur la paix. Nous avons surtout organisé un focus groupe qui nous a permis d’identifier les principaux besoins des jeunes des quartiers et villages relevant de la commune urbaine. Pendant cette période de coronavirus, nous avons sensibilisé les citoyens pour le respect des mesures barrières contre le COVID-19« , souligne Adama kouyaté, membre du CLJ de Kouroussa.

Renchérissant les propos de sa camarade, Abou Touré, président du conseil ajoute : « Notre existence a permis de résoudre assez de situations et aujourd’hui la préfecture est plus ou moins calme. Pendant les manifestations de jeunes demandant le courant électrique, nous sommes intervenus et quand la radio Djoliba FM était en conflit avec un établissement scolaire, notre intervention a permis de fumer le calumet de paix entre les deux entités« . Et de conclure : « A l’occasion de la présidentielle à venir, nous irons voir les acteurs politiques. Nous irons voir nos amis jeunes aussi pour leur dire que le vote est important mais que le plus important reste notre cohésion sociale« .

Le Conseil local des jeunes de Kouroussa ambitionne d’organiser d’autres activités comme « des activités afin de promouvoir l’insertion des jeunes dans les instances de prises de décisions, mener des séries de sensibilisations sur les enjeux électoraux et organiser un forum communal de la jeunesse sur la paix et le développement« , annonce Sekou Condé, le responsable de communication de l’organisation.

Au niveau de la commune, l’entente est cordiale entre les autorités et les membres du CLJ. Le principal référent du conseil, Mamadi Oularé, par ailleurs secrétaire général de la commune se réjouit. « Depuis la mise en place de cette équipe de jeunes dans les sept quartiers et trois villages de notre juridiction, le nombre de conflits a grandement chuté ; et ils sont présents partout où le besoin de paix se présente. Les autorités locales entretiennent de bons rapports avec eux, et nous continuerons toujours à le soutenir. Il faut qu’ils continuent le travail, car notre préfecture est une localité très fragile et nous souhaitons que nos partenaires puissent continuer à entretenir notre conseil », plaide-t-il.

Un simple tour dans la ville permet de savoir ce qui constitue l’impact de ces jeunes à travers les échanges avec d’autres jeunes. De l’avis de plusieurs autres jeunes de la localité, les membres du CLJ sont à l’écoute de la jeunesse. La principale difficulté se situe au niveau du manque de ressources financières nécessaires pour soutenir leurs initiatives, notamment pour renforcer leurs capacités.

De Kouroussa, Michel Yaradouno pour Ledjely.com

Articles Similaires

KANKAN : Almamy Tounkara, le nouveau secrétaire général de la commune, décline ses priorités

LEDJELY.COM

SANOYAH-KM36 : des femmes chassées du marché par la garde communale, une dispute éclate avec un policier !

LEDJELY.COM

UNIVERSITÉ DE SONFONIA : zoom sur l’application des nouvelles mesures sanitaires

LEDJELY.COM

800 femmes et jeunes filles des 5 communes de Conakry en formation aux dialogues communautaires

LEDJELY.COM

GUINEE : des pistes de réflexion pour crédibiliser et pacifier le processus électoral

LEDJELY.COM

Le siège du PUP fait peau neuve : Fodé Bangoura, l’artisan du renouveau d’un parti qu’on annonçait mort

LEDJELY.COM
Chargement....