Ledjely.com
Accueil » TPI : Foniké Mengué répond aux questions du procureur sur les violences de N’zérékoré
A la une Actualités Politique Societé

TPI : Foniké Mengué répond aux questions du procureur sur les violences de N’zérékoré

L’audience de ce jeudi au TPI de Dixinn aura permis d’en apprendre davantage sur les reproches des autorités judiciaires guinéennes à l’endroit d’Oumar Sylla alias Foniké Mengè du FNDC. Ces reproches sont en fait en rapport avec une des interventions du prévenu dans l’émission les GG, sur Espace FM. Intervention au cours de laquelle, évoquant les violences intervenues le 22 mars et les jours suivants à N’zérékoré, il aurait employé des termes et formulé des accusations tendant, selon le procureur Sidy Souleymane N’diaye, à semer la psychose. Mais Foniké a sereinement répondu aux interrogations du procureur, en assumant notamment certains termes qui lui sont reprochés.

S’adressant à l’occasion et faisant allusion à l’émission sur Espace FM, le procureur déclare : « vous avez utilisé à dessein des termes très fort tendant à créer la psychose et la panique au sein de la population comme le ‘’plan machiavélique’’. Vous avez utilisé l’expression ‘’escadron de la persécution’’, tellement vous voulez la psychose ». « C’est quoi escadron de la persécution », demande-t-il d’ailleurs dans la foulée ?

Et l’accusé de répondre : « monsieur le procureur général, ne soyez pas le procureur d’individu.  Vous connaissez tous la vocation de l’armée guinéenne. Son serment est de protéger la population. A partir du moment où cette armée tire sur la population qu’elle est censé protéger, elle n’en est plus digne, elle n’est plus une armée, mais un escadron de la persécution »

Partant du principe que l’accusé n’était pas à N’zérékoré, le procureur estime alors que Foniké Menguè a mis sur la place publique des informations qui n’étaient « ni objectives, ni vérifiées ».  « Est-ce que vous avez vérifiez l’information que vous avez donné les escadrons de la persécution », interroge-t-il à propos ?

Avec beaucoup de calme, Foniké répond cette fois encore : « C‘est sur la base des informations reçues à travers nos membres du FNDC, nos antennes dans les 7 préfectures de la Guinée forestière, à travers des citoyens ici à Conakry qui ont de parents à N’zérékoré. C’est sur la base des informations via tous ces canaux que le FNDC a fait cette déclaration ». 

L’audience est pour le moment suspendue. A la reprise, ce sont les réquisitions et les plaidoiries qui devraient avoir lieu

Balla Yombouno 

Articles Similaires

URGENT : Siaka Barry démissionne de l’Assemblée nationale

LEDJELY.COM

URGENT : le président de la CAF suspendu cinq ans par la Fifa pour détournements de fonds

LEDJELY.COM

DECLARATION DE BIENS : Alpha Condé persiste et signe

LEDJELY.COM

INTERDICTION DE MANIFESTATIONS : « le FNDC ne saurait obéir… »

LEDJELY.COM

L’armée éthiopienne menace d’assiéger la capitale du Tigré

LEDJELY.COM

22 NOVEMBRE 1970. Il y a 50 ans, la Guinée faisait l’objet d’une « agression portugaise »

LEDJELY.COM
Chargement....