Ledjely.com
Accueil » KANKAN/MANIFESTATION : le journaliste Mamoudou Babila Keita propose des pistes de solution
A la une Actualités Energie Haute-Guinée Société

KANKAN/MANIFESTATION : le journaliste Mamoudou Babila Keita propose des pistes de solution

A quelques jours de la reprise des manifestations à l’appel du Mouvement des jeunes pour l’électrification de la Haute-Guinée, prévue le 1er septembre prochain à Kankan, sages, autorités locales et certains citoyens sont à la recherche de pistes de solution pour la sortie de crise. Parmi ces citoyens, il y a  Mamoudou Babila Keita, le journaliste-reporter au groupe Hadafo Médias, natif de la ville qui propose lui aussi ses pistes pour renouer avec la paix dans le Nabaya. Il l’a fait savoir ce samedi soir lors d’un entretien avec le correspondant du Djely basé en Haute-Guinée.

Pour commencer, le journaliste explique l’objectif de son séjour à Kankan. « C’est cette ville qui a été presque tout pour moi. Etant fils du terroir et si j’apprends que ma ville est en proie à des manifestations, il est de mon obligation morale d’apporter ma contribution à la construction de la paix dans ma cité. Cela est ma contribution que je fait sur fonds propres », a-t-il déclaré.

Continuant, il trouve légitimes les revendications du mouvement des jeunes à l’origine des récentes manifestations dans la ville bien qu’il n’approuve pas la méthode employée pour la revendication. « Sur le fond, nous sommes tous d’accord. C’est une réclamation légale et légitime mais j’ai dis qu’il faut sortir de la rue et s’asseoir autour de la table des négociations. Car toutes les grandes manifestations ont pris fin autour d’une négociation », a souligné le confrère.

Parlant des propositions de sortie de crise, il a estimé : « Il faut qu’on arrête dès maintenant les propagandes politiques en faveur du pouvoir, en attendant le temps de la campagne (présidentielle), rencontrer les jeunes manifestants en face et leur expliquer de façon concrète les activités en cours, faire en sorte que toute la ville ait le courant électrique de 18 heures à 6 heures et procéder à l’implantation du réseau EDG au niveau des quartiers non servis en électricité » actuellement.

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com 

Articles Similaires

SÉNÉGAL. La vague d’arrestations arbitraires d’opposants et d’activistes porte gravement atteinte aux droits humains (Amnesty International)

LEDJELY.COM

N’ZÉRÉKORÉ : « la communication en contexte de crise sanitaire », au menu d’un atelier de formation pour les journalistes de la Guinée forestière

LEDJELY.COM

ENTREPRENEURIAT URBAIN : Enabel vient en appui à l’incubateur Jatropha

LEDJELY.COM

Le procès en appel de Madic 100 frontière renvoyé au 18 mars prochain

LEDJELY.COM

KANKAN : un étudiant décède en plein cours à l’Université Julius Nyerere

LEDJELY.COM

SANOYAH-KM36 : des vendeuses font leur retour sur les lieux où elles ont été récemment déguerpies

LEDJELY.COM
Chargement....