Ledjely.com
Accueil » REPRISE DES COURS DANS LES ÉCOLES : notre constat à Kaloum
A la une Actualités Education Société

REPRISE DES COURS DANS LES ÉCOLES : notre constat à Kaloum

Vingt quatre heures après la reprise des cours dans les écoles guinéennes pour les classes intermédiaires, après plus de cinq mois d’interruption à cause de l’épidémie du COVID-19, certains élèves n’ont toujours pas repris le chemin des classes ; aussi bien dans les écoles publiques que privées. Cependant, les responsables d’établissements interrogés par Ledjely.com dans la commune de Kaloum sont unanimes sur le fait que les nombres de présence ont augmenté aujourd’hui, mercredi 2 septembre 2020, même s’ils ne maîtrisent pas les chiffres exacts.

Dans tous les établissements scolaires que nous avons sillonné, le port du masque est obligatoire pour y accéder. Des dispositifs de lavage de mains sont plus ou moins installés à différents points stratégiques, notamment l’entrée principale et celle des salles de classes. Cependant, la prise de température ne se fait qu’à l’entrée principale. Toutefois, certains élèves échappent à cette règle à cause de la mobilité des vigiles.

Parlant des cours, tous les programmes ont été réaménagés dans les écoles publics pour respecter la distanciation sociale dans les salles de classes où les élèves sont généralement confortablement installés. « On avait 5 classes qu’on a divisé en 2 à 3 groupes pédagogiques pour ne pas dépasser 30 élèves par salle. Nous avons programmé les options Sciences expérimentales (SE) et les Sciences mathématiques (SM) les lundis, mercredis et vendredis. Quant aux Sciences sociales (SS), nous les avons programmé les mardis, jeudis et samedis », nous a confié Morkaly Camara, proviseur du lycée 02 octobre. Il précise que les classes ont été divisées en 33 groupes pédagogiques dont 18 pour les Sciences sociales, pour 38 professeurs et 11 encadreurs.

Outre le respect des gestes barrières, l’accès des salles de classes est interdit aux personnes externes, et les responsables d’établissements privées en font leur affaire. « On a eu une avec le ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation que les parents d’élèves n’ont pas accès aux salles de classes. C’est pour protéger les enfants. Restez ici (à la direction, ndlr), on va les appeler », peut-on entendre dire une directrice d’une école privée de la commune à des parents d’élèves venus soit pour servir le déjeuner à leurs enfants, ou rencontrer un encadreur de l’établissement.

A noter que le respect de la distanciation sociale et le port du masque ne sont effectifs que dans les salles de classes. Les élèves sont laissés pour compte dans les cantines ou ils échappent à la vigilance des quelques surveillants présents lors des récréations.

Hawa Bah

Articles Similaires

COYAH : le préfet Aziz Diop menace…

LEDJELY.COM

ENVIRONNEMENT/COYAH : plus de 12 000 plants seront mis en terre à Wonkifong

LEDJELY.COM

ENFANTS EN CONFLIT AVEC LA LOI : l’heure est au bilan !

LEDJELY.COM

PORT DE CONAKRY : Alpha Condé fait visiter João Lourenço les installations du groupe Bolloré

LEDJELY.COM

TRANSFERTS MONETAIRES : l’ANIES tient sa promesse et continue d’accompagner plus de 130 000 personnes démunies à Conakry.

LEDJELY.COM

Alpha Condé explique à son homologue angolais « pourquoi » la Guinée n’est pas développée

LEDJELY.COM
Chargement....