Ledjely.com
Accueil » SÉKOU SAVANE QUITTE LE RPG : « j’ai honte d’aller voir les populations pour de nouvelles fausses promesses »
A la une Actualités Politique

SÉKOU SAVANE QUITTE LE RPG : « j’ai honte d’aller voir les populations pour de nouvelles fausses promesses »

Alpha Condé et les promesses non tenues, cela commence à devenir une identité remarquable. Pour preuve, c’est ce reproche qu’invoquent les jeunes de Kankan pour justifier les manifestations qu’ils ont organisées ces derniers temps pour réclamer la construction du barrage de Kogbédou. Les engagements n’ayant pas été honorés, c’est également ce que d’autres jeunes ont mis en avant pour légitimer la manifestation qu’ils ont organisée ce jeudi dans la commune urbaine de Macenta en vue d’exiger des autorités le bitumage des 20 km de la voirie urbaine. Enfin, les fausses promesses sont une des raisons que met en avant l’honorable Sékou Savané, militant-symbole du RPG depuis au moins 30 ans, pour justifier sa décision de partir de cette formation politique. « Non seulement, j’ai honte d’aller vers ces populations pour de nouvelles fausses promesses, mais surtout, je n’ai aucun argument pour les convaincre », écrit le vieux militant dans sa lettre de démission, publié par nos confrères de mosaiqueguinee.

Sékou Savané partir du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG), personne n’aurait pu simplement envisager une telle éventualité. Pourtant, c’est bel et bien fait. Le ‘’Lion de Siguiri’’ qui se sera tant dévoué pour l’implantation du parti du président Alpha Condé et qui, contre vents et marées, se sera battu pour aider à faire en sorte que l’actuel chef de l’Etat puisse arriver au pouvoir, s’en est allé. Certes, sa bataille a été couronnée de succès,  car Alpha Condé et le RPG ont bien fini par goûter aux délices du pouvoir. Mais pour Sékou Savané, la saveur qu’il attendait du pouvoir version RPG n’est pas celle qu’il a découverte. En lieu et place du président rassembleur et pourvoyeur de prospérité qu’il attendait d’Alpha Condé, il a découvert un président qui, pour des intérêts politiciens, n’hésite pas à manipuler pour diviser. Des manœuvres dont l’ancien député a lui-même fait les frais. « En juin 2014, sans coup férir, les manipulations mises en place ont abouti à l’incendie du siège du RPG-arc-en-ciel à Siguiri et de mon domicile. J’ai compris que le siège d’un parti qui a le vent en poupe et de la maison de son secrétaire général sont incendiés simplement un simulacre de crise qu’il est aisé de détecter », écrit-il à propos.

Mais surtout, le militant désabusé qu’est Sékou Savané a découvert en Alpha Condé, un président généreux en promesses mirobolantes qu’il ne tient pas. Il évoque à ce sujet la mission qui lui aurait été confiée d’aller annoncer aux populations du district de Konamakoura qu’une ONG avait été chargée de « l’entière reconstruction de leur village après qu’ils aient été victimes d’inondation ». Sauf qu’après plusieurs rencontres de préparation, confesse-t-il, « je découvre qu’il s’agit d’un canular ». Une promesse dont la non tenue lui inspire un sentiment de « honte » vis-à-vis des populations du village en question. Sur ce même thème des promesses non tenues, il rappelle les engagements qui étaient pris à la veille de chaque élection. « Alpha Condé au pouvoir, fera le barrage de Foumi ; il refera les rails Conakry-Kankan ; il fera comme il l’a promis le pont sur le Niger pour relier Siguiri et Mandiana, etc ». Mais au bout de deux mandats qui font un total de 10 ans, admet courageusement Sékou Savané, « aucun chantier n’est entrepris dans ces projets ». « Ce qui n’empêche pas que vous envoyez des émissaires à l’approche d’élections, pour leur demander de voter pour vous », fait-il remarquer au chef de l’Etat, dans sa lettre de démission. Sauf que l’ancien député, lui, n’a plus cette force morale. Et sa démission est une conséquence logique de cette lassitude mêlée d’un sentiment de déception qu’il a fini par extérioriser.

Boubacar Sanso BARRY     

Articles Similaires

Le combat commence maintenant ! (Par Tierno Monénembo)

LEDJELY.COM

GUINÉE : le totalitarisme frappe-t-il à nos portes ?

LEDJELY.COM

VIOLENCE POST-ELECTORALE EN GUINEE: Déclaration de Marie-Pierre Poirier, Directrice Régionale de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre

LEDJELY.COM

L’UNICEF dote le Ministère de la santé en véhicules grâce aux fonds GAVI

LEDJELY.COM

DÉCÈS D’ABDOUL GADIRI DIALLO : « C’est un grand défenseur des droits de l’homme qui est parti », témoigne un collaborateur du défunt

LEDJELY.COM

PRESIDENTIELLE DU 18 OCTOBRE : « Bien que le scrutin se soit déroulé dans le calme, des interrogations demeurent quant à la crédibilité du résultat » (Union européenne)

LEDJELY.COM
Chargement....