Ledjely.com
Accueil » KANKAN : les jeunes décident d’arrêter « définitivement » les manifestations
A la une Actualités Energie Haute-Guinée Société

KANKAN : les jeunes décident d’arrêter « définitivement » les manifestations

Quarante-huit heures seulement après l’annonce de la suspension des manifestations du Mouvement citoyen des jeunes pour l’électrification de la Haute-Guinée, les choses semblent aller très vite, en faveur du régime du président Alpha Condé. En effet, les contestataires viennent de décider de l’arrêt « définitif » de leurs manifestations de rue dans la ville de Kankan. L’annonce a été faite dans la soirée de ce samedi 5 septembre 2020 au bureau du préfet, rapporte le correspondant régional du Djely en Haute-Guinée.

Plus de trois mois après le début de leurs manifestations pour réclamer la construction d’un barrage hydroélectrique pour résoudre les problèmes de délestage dans la région de la savane guinéenne, alors qu’ils semblaient déterminés à obtenir gain de cause, Ousmane Kaba alias Mbia, le leader du mouvement, et ses camarades ont décidé de mettre fin à la protestation. Cette décision a été prise à l’issue des négociations conduites par le Sèré Diamanadiaya N°4 et Ibrahim kalil Diané, fonctionnaire en service au ministère du Budget.

Juste après la lecture de la déclaration, Mamoudou Kaba, le porte-parole du Mouvement citoyen des jeunes pour l’électrification de la Haute-Guinée, est revenu sur les raisons qui ont conduit à ce brusque changement des directives. « Ce sont nos aînés qui nous ont demandé de surseoir. Et par respect pour le Sèré et nos aînés, nous avons décidé, après consultation de toute la base, d’arrêter les manifestations », a-t-il déclaré.

S’agissant de la revendication du mouvement, l’interlocuteur rassure : « On nous a montré le cahier de charges où est inscrit les grandes lignes du projet de construction du barrage. Nous arrêtons les manifestations mais nous allons suivre de près l’exécution des travaux. Et ce n’est pas la sortie des contre-manifestants qui nous a poussé à reculer. Par ailleurs, nos amis arrêtés lors de la manifestation seront libérés bientôt ».

Pour leur part, le porte-parole du Sèré Diamanadiaya et Ibrahima Kalil Diané, se sont félicités de cette décision, estimant que c’est Kankan qui gagne. « Nous nous battrons pour que ce barrage hydroélectrique voye jour », ont-ils promis.

C’est donc la fin du long bras de fer entre les jeunes de Kankan et les autorités locales, qui s’est soldé par la mort mardi dernier d’un contre-manifestant ; plusieurs blessés, des arrestations et des dégâts matériels ont été enregistrés au cours des manifestations organisées dans les ville.

Michel Yaradouno pour Ledjely.com

Articles Similaires

PRIX DU PAIN : Cellou Dalein Diallo remet le gouvernement à sa place

LEDJELY.COM

RÉPRESSION À KOUROUSSA : le FNDC dénonce le « terrorisme d’État » contre les populations

LEDJELY.COM

KOUROUSSA: « Mon domicile, c’est comme un champ », le maire fait le bilan

LEDJELY.COM

FEGUIFOOT : de nouveaux soucis pour Antonio Souaré

LEDJELY.COM

ILES DE TRISTAO : la saliculture, une activité prisée par les femmes de Katchek

LEDJELY.COM

CONAKRY : un incendie ravage deux commerces à Kaporo-Marché

LEDJELY.COM
Chargement....