Ledjely.com

Accueil » CELLOU DALEIN DIALLO : « Avec des élections transparentes, n’importe qui peut battre Alpha Condé »
A la une Actualités Politique

CELLOU DALEIN DIALLO : « Avec des élections transparentes, n’importe qui peut battre Alpha Condé »

Vingt-quatre heures après avoir été investi candidat de son parti à l’élection présidentielle prévue le 18 octobre 2020, Cellou Dalein Diallo, le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a déposé son dossier de candidature ce lundi 7 septembre 2020 à la Cour constitutionnelle. Comme tous les candidats au scrutin, il a été précédemment soumis à un interrogatoire privé et soumis à des examens médicaux. Le principal opposant au président Alpha Condé était accompagné de son épouse, Hadja Halimatou Diallo, et de plusieurs cadres et militants de l’UFDG.

A cette occasion, l’ancien Premier ministre s’est confié aux journalistes présents sur place… « Vous l’avez suivi hier, j’ai été investi par l’UFDG comme candidat du parti à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020. Je suis très fier de cette confiance et je vais l’assumer. Nous nous sommes battus depuis un an pour empêcher Alpha Condé de tripatouiller la Constitution à l’effet de s’octroyer un troisième mandat. L’UFDG a estimé qu’il faut continuer ce combat dans les rues et les places publiques à travers les manifestations, mais qu’il faut aussi le continuer dans les urnes. Parce qu’il y a une opportunité aujourd’hui pour obtenir l’alternance que nous souhaitons : Monsieur Alpha Condé est décrié et rejeté par toute la population. Vous suivez ce qui se passe dans ce qu’il considérait comme son fief traditionnel en Haute-Guinée (Kankan). Les gens se sont rendus compte qu’il n’a pas respecté ses engagements. Le peu d’infrastructures qui existe dans cette région, c’est celles laissées par le général Lansana Conté. En dehors de la route Kouroussa-Kankan-Kourémalé, qu’est-ce qui existe comme infrastructure ? Et pourtant, des fonds colossaux ont été engagés, notamment dans le cadre de la fête tournante. Mais c’était des marchés surfacturés qui permettaient juste au clan de s’enrichir. Aujourd’hui, on a des flux financiers énormes dans le pays en raison de la forte augmentation des exportations des bauxites. Cet argent profite au clan présidentiel. Regardez l’état de nos routes aujourd’hui. Pour aller à Kankan, il faut aller à Bamako. J’ai entendu dire que sur le réseau interurbain, qu’il n’y a que 2 200 km de routes revêtues. Mais tenez-vous bien, lorsque moi, je quittais le ministère des Travaux publics, il y avait 2 200 km de routes revêtues. Aujourd’hui, avec des élections transparentes, n’importe qui peut battre Alpha Condé », a déclaré le principal challenger du président sortant Alpha Condé, au pouvoir depuis 2010.

Hawa Bah

Articles Similaires

Le Baya, cet ornement des hanches qui captive les hommes

LEDJELY.COM

GUINEE : la Banque islamique de Guinée fait un don au Fonds social de la sécurité et de la protection civile

LEDJELY.COM

LES NOMINATIONS AU COMPTE-GOUTTES : la peur du bide avec du Alpha sans Alpha (Edito Djoma)

LEDJELY.COM

GOUVERNEMENT DE TRANSITION : le colonel Doumbouya nomme quatre ministres

LEDJELY.COM

RENTREE DES CLASSES : forte affluence  à N’zérékoré

Ledjely.com

Rentrée scolaire à Kankan : faible affluence dans les écoles

Ledjely.com
Chargement....