Ledjely.com
Accueil » MACENTA : le maire de la commune annonce le démarrage des travaux de réhabilitation de la voirie urbaine
A la uneActualitésGuinée ForestièreSociété

MACENTA : le maire de la commune annonce le démarrage des travaux de réhabilitation de la voirie urbaine

Ne dit-on pas souvent qu’après la pluie c’est le beau temps ? Après quelques semaines d’agitation des jeunes de Macenta pour réclamer la construction des routes dignes de nom dans la commune urbaine, le maire vient d’annoncer les couleurs pour la réhabilitation de la voirie urbaine.

A Macenta, c’est un ouf de soulagement pour les jeunes frondeurs qui demandaient aux autorités le bitumage de 20 kilomètres des routes de la commune urbaine.

Ce lundi 7 septembre 2020, c’est lors d’un échange téléphonique avec le correspondant régional du Djely que le maire de la commune urbaine de Macenta a annoncé la nouvelle.

Selon l’élu local, des machines devant servir aux travaux sont déjà arrêtées devant la mairie. « On attend juste l’arrivée des chargeurs pour qu’on puisse lancer les travaux », a indiqué Enénéo Guilavogui.

Joint également au téléphone, un des responsables des jeunes protestataires confirme l’information mais tout en mettant en garde les autorités.« Effectivement ce matin, j’ai vu deux machines dont l’une venait d’être débarquée par un gros porteur devant la préfecture. Je ne sais pas maintenant si les travaux ont commencé parce que je ne suis pas en ville actuellement. J’ai quitté depuis 9h. On a demandé que les voies soient bitumées. Mais il ne faudrait pas qu’ils viennent mettre de la terre rouge. C’est le goudron on demande et si cela n’est pas fait, les autorités n’ont qu’à s’attendre à d’autres problèmes. Parce que nous allons sortir encore dans la rue », avertit Pépé Guilavogui.

En réponse à l’inquiétude des jeunes, le maire rassure de nouveau : « La voirie sera bitumée. On ne peut pas commencer le bitumage sans d’abord faire le reprofilage ».

Une autre épine qui est toujours sous le pied des autorités de Macenta, à savoir l’enlèvement de Antoine Béavogui, le meneur du mouvement de protestation des jeunes contre le mauvais état des routes, ne calme pas encore les esprits. Car, les jeunes qui prennent pour responsables les autorités menacent de faire partir quiconque serait derrière cet enlèvement de leur collègue. Et du côté des autorités, on ne se reproche de rien. D’ailleurs, on rassure que les opérateurs téléphoniques sont mis à contribution pour connaître celui avec qui Antoine a échangé avant son enlèvement. Le résultat des analyses des données par les sociétés téléphoniques est attendu ce 7 septembre, a indiqué le maire Enénéo Guilavogui.

Niouma Lazare Kamano, correspondant régional pour Ledjely.

Articles Similaires

Gouvernance : Bernard Goumou commence une tournée à l’intérieur du pays par la région de Boké

LEDJELY.COM

Viol à Hakuna Matata : l’auteur présumé nie les faits mis à sa charge

LEDJELY.COM

Nanfo Diaby : « Le jugement est à Dieu »

LEDJELY.COM

FOULA MADINA : l’élection du bureau des conducteurs de taxis motos vire à la violence

LEDJELY.COM

RD CONGO : la visite papale, un révélateur du besoin de paix

LEDJELY.COM

Pour Blaise Goumou, rien ne justifiait la descente de la garde présidentielle au stade

LEDJELY.COM
Chargement....