Ledjely.com
Accueil » RETRO ⚫ TROISIÈME MANDAT : quand on demandait aux Guinéens de permettre à Lansana Conté de parachever ses œuvres
A la une Actualités Guinée Histoire Politique

RETRO ⚫ TROISIÈME MANDAT : quand on demandait aux Guinéens de permettre à Lansana Conté de parachever ses œuvres

Le président Alpha Condé est bel et bien candidat à l’élection présidentielle prévue le 18 octobre prochain, pour un troisième mandat. Cette décision du chef de l’Etat guinéen, au pouvoir depuis 2010, officialisée le 3 septembre 2020 par le dépôt de son dossier de candidature à la Cour constitutionnelle, a mis fin à un long faux  suspense de plusieurs mois, voire des années. Mais bien avant Alpha Condé, son prédécesseur (indirect) Lansana Conté, à travers notamment des administrateurs territoriaux, avait eu recours aux mêmes techniques et arguments pour s’offrir une présidence à vie, tristement connue sous le Koudeisme .

Avant le référendum constitutionnel du


Le Parti de l’unité et du progrès, au pouvoir en Guinée, relance la campagne pour la prolongation du mandat présidentiel afin de permettre à l’actuel chef de l’Etat de briguer un troisième mandat. Inadmissible pour l’opposition.

« Des concours de circonstances, non encore élucidés, ont conduit Lansana Conté au pouvoir, après la mort d’Ahmed Sékou Touré en 1984. Auréolé du grade de Général d’Armée, il est toujours au pouvoir. En dépit de l’avènement du multipartisme et de tout ce qui s’ensuit » , ironise un journaliste du « Démocrate » . Dix-sept ans de pouvoir et ce n’est peut-être pas fini.

En effet, la campagne, débutée en 2000, pour la prolongation du mandat présidentiel vient d’être relancée en Guinée par le Parti de l’unité et du progrès (PUP, au pouvoir). La semaine dernière, lors d’un meeting, le maire de la ville de Kankan (600 km à l’est de Conakry) a invité le peuple guinéen à  « accorder un troisième mandat à Lansana Conté (…) le seul capable d’assurer à la Guinée un climat de paix, de concorde nationale et de sécurité »  .

Demande de référendum

Les élus locaux et des cadres des régions de Faranah et Kankan – qui depuis les élections communales de juin 2000 sont tous membres du PUP – ont adopté une résolution demandant la révision de la Loi Fondamentale pour permettre à l’actuel président de  « rester au pouvoir jusqu’à l’achèvement de son oeuvre, commencée en 1984 » . Ils demandent qu’un référendum soit organisé.

L’opposition, elle, ne l’entend pas de cette oreille. Mamadou Bâ, porte-parole de la Coordination de l’opposition démocratique (Codem), éructe :  « C’est inadmissible. Si Conté veut connaître le vrai visage de l’opposition, qu’il essaye de briguer un troisième mandat présidentiel en Guinée » , clame-t-il.

Après avoir dirigé la Guinée pendant dix ans sous un régime militaire, le général Lansana Conté est élu pour la première fois en 1993. En 1998, il est réélu pour un deuxième mandat de cinq ans, qui devrait être le dernier selon la Constitution guinéenne.

Olivia Marsaud / Afrik.com

Articles Similaires

ENNUIS JUDICIAIRES DE MOHAMED TOURÉ AUX ÉTATS-UNIS : Oyé Béavogui du PDG-RDA fustige « l’indifférence » de l’État guinéen

LEDJELY.COM

En 2020, la protection civile guinéenne a fait près de 7 000 interventions à travers le pays

LEDJELY.COM

DÉLINQUANCE JUVÉNILE : les conseils de Kiridi Bangoura pour les jeunes de Manéah

LEDJELY.COM

KANKAN : réactions croisées de citoyens après la reconduction de Kassory Fofana à la Primature

LEDJELY.COM

VENTE DE DOMAINES DE L’ETAT A COYAH : les mises en garde du député Abdoulaye Bernard Keita

LEDJELY.COM

KANKAN : six mois sans salaire pour les contractuels du CERVAK !

LEDJELY.COM
Chargement....