Ledjely.com
Accueil » TRANSFERTS MONÉTAIRES PAR ANIES : les bénéficiaires se bousculent autour des guichets
A la une Actualités Coronavirus Société

TRANSFERTS MONÉTAIRES PAR ANIES : les bénéficiaires se bousculent autour des guichets

Environ 17 000 ménages de près de 110 000 personnes supposées être vulnérables résidant à Conakry ont bénéficié ce mercredi 9 septembre d’un transfert monétaire de 250 000 francs guinéens. Ces transferts monétaires entrent dans le cadre de la phase 2 du Plan d’urgence de l’Agence nationale d’inclusion économique et sociale (ANIES) contre le COVID-19. Le processus a démarré par un recensement lancé au préalable les 13, 14 et 15 août dernier respectivement dans les communes de Kaloum, Ratoma et Dixinn, enfin Matam et Matoto.

Au lendemain de ces transferts, ils ont été nombreux, ces bénéficiaires, à rallier les points « Ecobank Express » et « YUP » répertoriés à cet effet pour entrer en possession de leur dû. C’est le cas dans un guichet au quartier Hamdallaye dans la commune de Ratoma, où deux vigiles et un employé d’un groupe bancaire partenaire dans le cadre de la mise en oeuvre de l’initiative, situé à l’extrémité, encadrent une foule compacte sans aucun respect des gestes barrières. A cela s’ajoute des soucis techniques interrompant momentanément le service de retrait, sous l’œil stérile de bénéficiaires qui s’impatientent durant des heures sous le soleil ardent.

Mariama Sadjo Barry, mère de famille résidant à Cosa, un quartier de la haute banlieue de Conakry, raconte les circonstances de sa présence : « Il y a de cela des mois que l’ANIES est venue nous rencontrer. Ils nous ont dit qu’ils veulent venir en aide aux personnes qui sont dans le besoin. Ils nous ont recensé et donné des téléphones. Et cette semaine on a reçu un message pour nous dire de venir récupérer notre argent ».

Poursuivant, elle indique que cet argent sera d’une grande utilité pour sa famille. « Je n’ai pas d’abord retiré mon argent, mais j’ai vu certain repartir avec de l’argent. Ce montant pourra nous aider avec la popote et l’entretien des enfants. Jusque-là on ne vit qu’avec le peu que nous rapporte mon époux, donc je remercie les autorités pour cette initiative. On est ravis qu’elles aient pensé à nous ».

Pour ceux qui arrivent au bout de la file d’attente, c’est la joie qui se lit aussitôt sur leur visage. « En Guinée, tout le monde est dans le besoin. Il y a des personnes qui sont plus pauvres que nous, mais même nous on peut être considérés comme tel. Donc, je suis très contente, je vais montrer l’argent à mon mari dès son retour du travail, et ensemble on va décider ce qu’on va en faire », nous a confié une jeune femme bénéficiaire du programme.

A noter que cet appui financier du gouvernement va concerner au total 1,5 million de Guinéens, issus de 240 000 ménages qui devront recevoir mensuellement 250 000 GNF. Ces opérations seront progressivement étendues à l’intérieur du pays dans les préfectures de Kindia, Forécariah, Gaoual, Dabola, Kouroussa, Kérouané, Mamou, Tougué et Beyla.

Hawa Bah

Articles Similaires

URGENT : descente musclée d’agents de la BRB dans les locaux de Gangan Radiotélévision

LEDJELY.COM

CONAKRY : vers la commémoration des pendaisons de 1971

LEDJELY.COM

CHAN TOTAL 2021 : Guinée Games positionne le Syli favori

LEDJELY.COM

La grève du SNAESURS largement suivie à l’Université de Kindia

LEDJELY.COM

A Kankan, des gens se cachent pour vendre ou boire des boissons frelatées (directeur du service contrôle qualité)

LEDJELY.COM

CONAKRY : la Coalition pour la CPI commémore les événements du 22 janvier

LEDJELY.COM
Chargement....